The Force at work / La Force en action

The Force at work / La Force en action
Read the whole story now being read around the world! / Lisez toute l'histoire maintenant lue autour du monde!

Monday, June 27, 2011

JEAN PAUL GAULTIER


En Français Plus Bas

Two weeks ago I had the pleasure to cross paths with the renowned French designer JEAN PAUL GAULTIER for the launch of his first Museum exhibition. I had been excited about the prospect of meeting him for a few years, ever since I found out the Museum's exhibition plans. It was one of those occasions where so many people wanted to come to the press conference I kept my fingers crossed I would have a spot. I was blessed and on June 12 I got the confirmation I could attend the press conference on June 14 2011 at the Montreal Museum of Fine Arts. www.mbam.qc.ca

The first thing one notices about Jean Paul Gaultier is his buoyant sense of humor, the joy that shines in his eyes and the musical sound of his laughter. This makes him immediately endearing. I did not ask any questions, I was busy witnessing how the energies worked around this creative genius. The other journalists had already prepared the most brilliant questions. So I took it all in as he described that his inspiration for becoming a fashion designer was from seeing the 1944 JACQUES BECKER movie FALBALAS about a man who falls in love with a young woman and dresses her over and over in beautiful clothing or lingerie in his erotic madness.

He continues to tell us about how he became so obsessed with fashion that he would spend hours making fashion drawings. At the young age of 18 he is hired by PIERRE CARDIN who is impressed by his talent. Jean Paul Gaultier gave up many youthful activities to focus on his work. You can tell that he is dedicated to his craft. The other element that distinguishes him in the fashion world is his open views about what constitutes beauty. I loved this about his work and about him. A strong element of the exhibition The Fashion World of Jean Paul Gaultier From the Sidewalk to the Catwalk is the dialog on acceptance of the whole human race.

Then we take the tour of the exhibition in his company and in the company of some of his dear friends like FARIDA KHELFA who also produced JEAN PAUL GAULTIER OU LES CODES BOULVERSÉS. The exhibition blew me away! The first portion once you reach the top of the stairs are these Goddess like creations of Gaultier's fabulous designs, mannequins that are brought to life thanks to the animation talents of UBU. The mannequins look at and talk to you. The clothing of course are detailed masterpieces of exquisite craftsmanship. As you move forward in the exhibition you move through some of his most famous phases: his work in the movies, his work with Rock stars, his bold designs like the skirt for men.

I am very impressed with the work of THIERRY-MAXIME LORIOT who curated the exhibit and did the research for the lavish catalog of the exhibition. And of course it would not have been possible without the vision of NATHALIE BONDIL the Director of the Museum.

And now for the best part, the exhibition will go on until October 2 2011, and it is free!

-Lena Ghio

FRANÇAIS

Il y a déjà deux semaines j'ai eu le plaisir de croiser le chemin du célèbre designer Français JEAN PAUL GAULTIER pour le lancement de sa première expostion muséale. J'attendais avec excitation la possibilité de le rencontrer depuis des années, dès que le Musée avait annoncé sa programmation à venir. C'était une de ces occasions où la demande d'assister à la conférence de presse était si intense que je tenais mes doigts croisés que j'aurais une place. Finalement le 12 juin j'ai reçu la confirmation que j'étais accréditée pour la conférence du 14 juin 2011 au Musée des Beaux-Arts de Montréal. www.mbam.qc.ca

La première chose qu'on remarque chez Jean Paul Gaultier est son sens d'humour enjoué, la joie qui brille dans ses yeux et la musicalité de son rire sonore. Ceci le rend immédiatement attachant. Je n'ai pas posé de questions, j'ai plutôt savouré comment les énergies circulaient autour de ce génie créateur. Les autres journalistes avaient préparé les plus brilliantes questions. Donc j'ai écouté pendant qu'il décrivait que son inspiration première pour faire carrière dans la mode venait d'un film de 1944 par JACQUES BECKER intitulé FALBALAS à propos d'un homme qui tombe amoureux d'une jeune femme et qui l'habille obsessivement avec des beaux vêtements ou de la lingerie dans une sorte de folie érotique.

Il continue en nous racontant qu'il était si obsédé par la mode qu'il passait des heures à faire des dessins de mode. Au jeune âge de 18 ans il est engagé par PIERRE CARDIN qui est très impressionné par son talent. Jean Paul Gaultier a mis de côté plusieurs activités qui préoccupaient les jeunes de son âge pour se concentrer sur son travail. On peut voir comment il est dédié à son art. L'autre élément qui le distingue dans le monde de la mode est sa vision ouverte sur ce que constitue la beauté. J'ai adoré cela dans son oeuvre et en lui. Un élément puissant de l'exposition La planète mode de Jean Paul Gaultier De la rue aux étoiles est son dialogue sur l'acceptation de l'humanité dans son entièreté.

Après la conférence, nous l'accompagnons dans la tournée de l'exposition en compagnie de certains de ses amis chers, telle FARIDA KHELFA qui a réalisé le film JEAN PAUL GAULTIER OU LES CODES BOULVERSÉS. L'exposition m'a époustouflée! La première partie en haut du grand escalier présente des créations qui évoquent des Déesses vêtues en design fabuleux de Gaultier, des mannequins aux visages animées viennent en vie grâce aux productions UBU. Les mannequins nous regardent et nous jasent. Bien sûr l'émerveillement vient de ces vêtements sublimes où chaque détails montre la signature d'un maître. En avançant dans l'exposition, on voyage dans le temps, à travers les 35 ans de carrière du génie: on retrace les films sur lesquels il a travaillé, son travail auprès des vedettes du Rock, et ses créations les plus audacieuses comme la jupe pour homme.

Je suis très impressionnée par le travail de THIERRY-MAXIME LORIOT qui est le commissaire de l'exposition et qui a fait des recherches détaillées pour le luxueux catalogue de l'exposition. Naturellement l'exposition n'aurait pas pu avoir lieu sans la vision de NATHALIE BONDIL, la Directrice du Musée.

Et maintenant pour la meilleure partie, l'exposition continue jusqu'au 2 Octobre 2011, et c'est gratuit!

-Lena Ghio
www.lenaghio.com
photo Lena Ghio

No comments:

Post a Comment