The Force at work / La Force en action

The Force at work / La Force en action
Read the whole story now being read around the world! / Lisez toute l'histoire maintenant lue autour du monde!

Monday, August 15, 2011

M



En Français plus bas

CARAVAGGIO was quite an unsavory character but as an artist he was sublime. This year the National Museum of Canada in Ottawa is giving us a rare chance to see why he revolutionized painting in his time.

The exposition is filled with artists who explored the same themes as CARAVAGGIO: the Saints, the fortune-tellers, the card-players, and so on. For me this was superfluous. I just wanted to see M, a nickname of the wild artist. There are some of his most famous works like THE MUSICIANS, and THE CARD-PLAYERS, but the three that really struck me are those that follow.

In a room with similar themed paintings there are works from many artists about a Saint writing in his book. The Caravaggio pops out at you for its sheer force. His SAINT-AUGUSTINE 1600 is very compelling in its simplicity. He knows exactly where the light must go to create in us a sense of awe, of life, and dimension.

The theme of Saints continues in the adjacent room where the larger than life SAINT-JOHN THE BAPTIST IN THE WILDERNESS 1604-05 9 (Image above center) waits for us in brooding intensity. The beauty of the thoughtful figure, the exactness of his proportions emerging from the darkness, are breathtaking. He is much darker than the image above, much more intense in person. There are no reproductions that can translate the 3D effect this man mastered in his work. We expect this young man to move at any moment. Again the play of light and dark is intense, expressive, and precise to express a deep mysterious mood.

The one that most clearly expresses the sublime height of his talent is SACRIFICE OF ISAAC 1598-1599. Here all his mastery comes together to create a dramatic 3D effect of relief after the tensest moment a father and son can experience. Look at Isaac's tear stained face on the upper left corner. Here the darkness rules. Light interferes very sparingly yet brilliantly on the exact spots that reveal to us just how close Isaac was to loosing his life.

As a bonus you can see the episode on CARAVAGGIO from SIMON SCHAMA's stupendous series THE POWER OF ART in one of the rooms of the exhibit.
Until September 11 2011

-Lena Ghio
www.gallery.ca/en/

FRANÇAIS

LE CARAVAGGE était un personnage douteux mais en tant qu'artiste, il était sublime. Cette année le Musée National du Canada à Ottawa nous donne une chance rare de voir pourquoi cet artiste a révolutionné la peinture dans son temps.

L'exposition est remplie par les oeuvres d'autres artistes qui ont exploré les même thèmes que LE CARAVAGGE durant son époque: les Saints, les tireuses de bonne-aventure, les joueurs de cartes et ainsi de suite. Pour moi cet astuce était superflu. Je ne voulais rien voir d'autre que l'oeuvre de M, un surnom de l'artiste irrépressible. Vous pourrez voir certaines de ses oeuvres les plus célèbres telles LES MUSICIENS, et LES JOUEURS DE CARTES, mais les trois qui m'ont vraiment frappée sont celles qui suivent.

Dans une pièce pleine de toiles au thème similaire, un Saint occupé à écrire, éxécutées par plusieurs artistes, celle réalisée par LE CARAVAGGE saute aux yeux immédiatement. Son SAINT-AUGUSTIN 1600 est un tour de force dans sa simplicité hyper-réaliste. Il sait exactement où la lumière doit circuler pour provoquer en nous une réaction d'admiration, de vie et de dimension.

Le thème des Saints se poursuit dans la pièce adjacente où un SAINT-JEAN BAPTISTE DANS LE DÉSERT 1604-05 ( Image en haut centre) plus grand que nature nous attend dans une humeur sombre et intense. La beauté de la figure pensive, l'exactitude de ses proportions qui émergent de la noirceur, nous coupent le souffle. Il est plus intense en personne que la reproduction ci-haut. Aucune reproduction ne peut transmettre l'effet de trois dimensions que M a réussi dans son travail. On s'attend que le jeune homme va bouger d'une minute à l'autre. Encore, le jeu parfait de la lumière et de la noirceur est intense, expressif et précis pour créer une ambiance profonde de mystère.

Celle qui révèle le plus clairement la grandeur sublime du talent de M est LE SACRIFICE D'ISAAC 1598-1599. Ici toute sa maîtrise se fusionne pour créer un effet dramatique en trois dimensions de soulagement suivant un des moments les plus tendu que peuvent vivre un père et un fils. Regardez le visage taché de larmes du jeune Isaac dans le coin supérieur gauche. Ici la noirceur règne. La lumière intervient frugalement mais brilliamment aux endroits exactes qui dévoilent comment proche de la mort était le garçon.

Comme bonus vous pourrez voir l'épisode sur LE CARAVAGGE de l'impressionnante série de SIMON SCHAMA, THE POWER OF ART Le pouvoir de l'art.
Jusqu'au 11 septembre 2011

-Lena Ghio
www.gallery.ca/fr/

No comments:

Post a Comment