The Force at work / La Force en action

The Force at work / La Force en action
Read the whole story now being read around the world! / Lisez toute l'histoire maintenant lue autour du monde!

Monday, January 13, 2014

CASABLANCA CHANDIGARH @ CCA

Commissioned by the Canadian Centre for Architecture,
Commande du Centre Canadien d'Architecture,
Montréal © Yto Barrada
Français plus bas

HOW ARCHITECTS, EXPERTS, POLITICIANS, INTERNATIONAL AGENCIES, AND CITIZENS NEGOTIATE MODERN PLANNING: CASABLANCA CHANDIGRAH From 26 November 2013 to 20 April 2014 @ CCA


One of the most inspiring exhibitions I have seen in years! Since I visit the Canadian Center for Architecture I am more and more amazed at the work of architects. I had never realized how much a great architect needed to know and consider about a region and its inhabitants.

Co-curators TOM AVERMAETE, a Professor of Architecture at the TU Delft, and MARISTELLA CASCIATO, Associate Director of Research at the CCA, combined their efforts to bring us through the elaborate process of urban renewal in two distinct regions: Casablanca in Morocco and Chandigarh in India. As they accompanied us through the exhibition they explained that their concept was inspired by the need to provide us with models for our contemporary urban renewal concerns.

The co-curators used the works of world-renowned architects: MICHEL ÉCOCHARD and his team in Casablanca, LE CORBUSIER, PIERRE JEANNERET, MAXWELL FRY and JANE DREW plus local architects in Chandigarh to demonstrate the methods employed by the UN in the 1950s to revitalize regions that were in serious urban decay. The idea of modernism is the inspiration behind the creation of a “ new” urbanism that is flourishing to this day in those cities.

I began my visit sitting at a round table, reading a text by Ernest Weissmann, Director of Centre for Housing Building and Planning. The title of the document is: THE URBAN CRISIS Its Meaning for Development from the UN Monthly Chronicle.  I found the texts reproduced for the exhibition enormously enlightening. The installation provides good insight on how the above-mentioned professionals bring together ideas that will change the daily lives of so many. I looked at a series of booklets under the title Village Problem. Each one outlined a serious problem faced by the community, its causes, and strategies to find solutions.

Almost every problem that was addressed began with the people having lost their motivation and appreciation for the various benefits of a good standard of living. Whether it was sanitary water, well kept houses, roads, even eating healthy foods. These are the same issues faced by communities today. In the worst slums, people have lost the desire to regenerate their environment because the greater mass of the inhabitants is simply not motivated for one reason or another.

CCA
The other element of the exhibition I found very informative is the presentation board used by the architects to present the accumulated data to the UN. Again the extraordinary attention to every facet of human life, from the shopping mart to the places of worship, gave me an occasion to reflect on my own issues within a larger context.

We are taken through each step of two large-scale projects that transformed shantytowns into thriving cities, modern, neat, accommodating!

FRANÇAIS

COMMENT LES ARCHITECTES, LES EXPERTS, LES POLITICIENS, LES AGENCES INTERNATIONALES ET LES CITOYENS NÉGOCIENT L'URBANISME MODERNE: CASABLANCA CHANDIGARH, du 26 novembre 2013 au 20 avril 2014 @ CCA


 Une des expositions les plus inspirante que j’ai vu cette année! Depuis que je visite le Centre Canadien d’Architecture, je suis de plus en plus impressionnée par le travail que font les architectes. Je n’avais jamais réalisé tout ce qu’un bon architecte doit connaître sur une région et ses habitants.

Les commissaires TOM AVERMAETE, professeur d’architecture à l’Université de technologie de Deft, et MARISTELLA CASCIATO, directeur associé du Centre d’étude du CCA, ont combiné leurs efforts pour nous mener à travers le processus élaboré du renouvellement urbain de deux régions distinctes: Casablanca au Maroc et Chandigarh en Inde. Alors qu’ils nous accompagnaient à travers l’exposition, ils nous ont expliqué que leur idée avait été inspirée par le besoin de nous fournir des modèles pour nos soucis actuels de renouvellement urbain.

Les commissaires se sont servi du travail de deux architectes de renommée internationale : MICHEL ÉCOCHARD et son équipe à Casablanca, LE CORBUSIER, PIERRE JEANNERET, MAXWELL FRY et JANE DREW en plus d’architectes locaux à Chandigarh pour démontrer les méthodes employées par les Nations Unies dans les années 1950 pour revitaliser des régions en sérieux délabrement urbain. L’idée du modernisme est l’inspiration derrière la création du “ nouveau”  urbanisme qui fleurit à ce jour dans ces villes.

J’ai commencé ma visite assise autour d’une table ronde, lisant un texte d’Ernest Weissmann, directeur du Centre for Housing Building and Planning. Le titre du document est: THE URBAN CRISIS Its Meaning for Development from the UN Monthly Chronicle. Je trouve des textes reproduits pour l’exposition extrêmement révélateurs. L’installation fournit un aperçu important sur les méthodes employées par les différents professionnels mentionnés plus haut qui assemblent des idées qui changeront la vie quotidienne de tant de gens. J’ai regardé avec intérêt une série de carnets sous le titre Village Problem. Chacun des livrets soulignait un sérieux problème que la communauté devait résoudre, ses causes, et des stratégies pour trouver des solutions.

Presque tous les problèmes qui y étaient adressés commençaient par le monde qui avait perdu leur motivation et leur appréciation pour les bénéfices variés d’un bon standard de vie. Que ce soit la qualité de l’eau, la maintenance des maisons, des routes, même manger de la nourriture saine. Ce sont les mêmes questions qui sont confrontées dans plusieurs communautés contemporaines. Dans les pires taudis, les gens ont perdu leur désir de régénérer l’environnement parce que la plus grande masse des habitants n’est tout simplement pas motivée pour une raison ou une autre.

L’autre élément de l’exposition que j’ai trouvé très informatif  est le tableau d’introduction de projet dont se servaient les architectes pour présenter les données accumulées aux Nations Unies. Encore l’attention extraordinaire à toutes les facettes de la vie humaine, du centre d’achat au lieu de culte, me donne une occasion de réfléchir à mes propres problèmes dans un plus large contexte.

On nous transporte à travers chaque étape de deux projets de réaménagement urbains d’envergures qui transforment des bidonvilles en cités modernes, prospères, propres et accommodantes!

-LENA GHIO 

No comments:

Post a Comment