The Force at work / La Force en action

The Force at work / La Force en action
Read the whole story now being read around the world! / Lisez toute l'histoire maintenant lue autour du monde!

Saturday, February 14, 2015

SOPHIE CALLE & SIMON STARLING @ MAC 2015

Sophie Calle © Lena Ghio 2015
Conférence 3 février 2015 @ MAC
05.02.2015 - 10.05.2015

SOPHIE CALLE
For the last and first time
Pour la dernière et pour la première fois

Sophie Calle has gained an international reputation as one of the most important artists of our time. She fluidly uses photography, video, performance, and writing to capture the human soul through the peregrinations of her subjects. In this particular exhibition she researches the implications of blindness upon the individuals she worked with to produce the works. She is an adept story teller. For the series La Dernière Image, she went to Istanbul to listen to and write the accounts of individuals who, for the most part, had lost their sight after many years of seeing normally. She asks: "what was the last thing you saw?" The images and stories are simply moving to the core. My heart trembled and I fought my tears. The other major installation is Voir la mer. A group of blind people were taken to the seashore for the first time in their lives. You can sense them trembling with emotions at the sound and smell of the ocean as they stand so near it. They decided to visit the ocean because when Sophie Calle asked them what they believed beauty would look like, one person exclaimed:« The most beautiful thing I ever saw, was the ocean, the ocean as far as the eye could see. » 

The texts that accompany the exhibition are framed in French but there are English documents near the entrances that provide the translation of the text. The curator is JOSÉE BÉLISLE, also curator of the Museum's collections.

FRANÇAIS
Voir la mer (détail) 2011 © Sophie Calle



Sophie Calle est reconnue internationalement comme une des artistes les plus importantes de notre temps. Elle utilise fluidement la photographie, la vidéo, la performance, et l'écriture pour capturer l'âme humaine à travers les pérégrinations de ses sujets. Dans cette exposition particulière, elle recherche les implications de la cécité sur les individus avec lesquels elle a collaboré pour produire ses oeuvres. Elle est une raconteuse douée. Pour la série La Dernière Image, elle se trouve à Istanbul pour écouter et écrire les histoires d'individus qui, pour la plupart, ont perdu la vue après avoir connu des années de visibilité normale. Elle demande: "Quelle est la dernière chose que vous avez vu?" Les images et les histoires sont tout simplement émouvantes et vont droit au coeur. L'autre installation majeure, Voir la mer, illustre avec plusieurs projections vidéos un groupe de personnes aveugles qui vont au bord de la mer pour la première fois de leur vie. On peut les ressentir trembler d'émotions aux sons et aux odeurs de l'océan alors qu'ils s'y tiennent tout près. Ils ont décidé de visiter l'océan quand Sophie Calle leur demande ce qu'ils croient qu'est la beauté. Une personne s'est exclamée: « La plus belle chose que j'ai vue, c'est la mer, la mer à perte de vue. »

La commissaire de l'exposition est JOSÉE BÉLISLE, conservatrice des collections.

05.02.2015 - 10.05.2015

SIMON STARLING          
Simon Starling © Lena Ghio 2015
Metamorphology @ MCA - 2014


Metamorphology
Métamorphologie

Internationally known artist, born in Great Britain and now living in Copenhagen, Simon Starling uses materials like limestone, marble, platinum, silver, steel, and wood to question the metamorphosis of various substances used by humans in a multiplicity of practical or whimsical ways. In this exhibition, first curated by DIETER ROELSTRAETE for the Museum of Contemporary Art Chicago in 2014, we recognize the influence of artists like HENRY MOORE, CONSTANTIN BRANCUSI, and MARCEL DUCHAMP who often use ready made objects to form their sculptures and produced very stylized art objects. 

The exhibition is divided between a photographic section: Pictures for an exhibition that was done by the artist as a special order from Arts Club of Chicago: a sculptural section where you will see several famous pieces like Bird in Space 2004, 2004, and The Long Ton, 2009, to name a few: the complex installation/video Project for a Masquerade (Hiroshima), 2010-2011 and the also intriguing Autoxylopyrocycloboros, 2006, consisting of a Götscshmann slide projector showing 38 slides of the artist using the boat he is in to fuel the same boat.

This artist bases his creative process on many layers of research that apply to each project. To enjoy this work you must allow yourself to follow his path of discovery. The curator is LESLEY JOHNSTONE.

FRANÇAIS
Autoxylopyrocycloboros, 2006
© Simon Starling
Reconnu internationalement, Simon Starling, né en Grande Bretagne et vivant maintenant à Copenhague, se sert de matériaux tels la pierre calcaire, le marbre, la platine, l'argent, l'acier et le bois pour questionner les métamorphoses de substances variées dont se servent les humains dans une multiplicité d'usages autant pratiques que ludiques. Dans cette exposition, qui a été organisée dans un premier temps par le commissaire DIETER ROELSTRAETE pour le Museum of Contemporary Art Chicago en 2014, on reconnait les influences d'artistes comme HENRY MOORECONSTANTIN BRANCUSI, et MARCEL DUCHAMP qui se servent souvent d'objets tout prêt pour former leurs sculptures et produire des objets d'art très stylisés. 

L'exposition est divisée entre une section photographique: Pictures for an exhibition réalisée par l'artiste pour une commande spéciale de l'Arts Club of Chicagoune section sculpturale où vous retrouverez quelques pièces célèbres comme Bird in Space 2004, 2004, et The Long Ton, 2009, pour en nommée quelques-unes: l'installation/vidéo complexe Project for a Masquerade (Hiroshima), 2010-2011 et la tout aussi intriguante  Autoxylopyrocycloboros, 2006, qui consiste d'un projecteur Götscshmann qui projète 38 diapositives qui montrent l'artiste se servant d'un bateau qu'il dépouillera progressivement pour carburer le même bateau. 

Cet artiste base son processus créatif sur les étapes successives des recherches qu'il applique à chacun de ses projets. Pour vraiment apprécier son travail vous devez vous permettre de suivre son chemin de découverte. La commissaire de l'exposition est LESLEY JOHNSTONE.

ALSO // AUSSI

THE FORGOTTEN SPACE  A film by ALLAN SEKULA and NOËL BURCH that takes a disturbing look at the use of large containers to transport goods across the ocean. // Un film par ALLAN SEKULA et NOËL BURCH qui prend un regard dérangeant à la pratique contemporaine du transport de biens sur la mer dans d'innombrables conteneurs. 21.01.2015 - 15.03.2015

 and so much more // et beaucoup plus!

-LENA GHIO

No comments:

Post a Comment