The Force at work / La Force en action

The Force at work / La Force en action
Read the whole story now being read around the world! / Lisez toute l'histoire maintenant lue autour du monde!

Wednesday, May 27, 2015

Nathalie Brunet célèbre les 20 ans de l'Agence Omada

Nathalie Brunet
Quand j'ai reçu le communiqué qui annonçait l'anniversaire des vingt ans de l'Agence Omada fondée par NATHALIE BRUNET, ma curiosité a été piquée. L'Agence Omada représente des centaines d'artistes qui oeuvrent derrière la caméra dans l'industrie du cinéma et de la télévision. Voici quelques noms que vous reconnaîtrez :

-          le réalisateur ÉRIK CANUEL (Bon Cop, Bad Cop, Barrymore),

-          le réalisateur PODZ (Miraculum, 19-2)

-          le directeur de la photographie PIERRE GILL (Starbuck, The Borgias, Outlander)

-          le concepteur artistique SYLVAIN GINGRAS (Starship Troopers 3: Marauder, Gettysburg, Maelström)

-          la scénariste INDIA DESJARDINS (Ces gars-là, Le journal d'Aurélie Laflamme)

Il m'est bien évident maintenant que tout ces talents ont besoin de représentation pour réussir professionnellement tout en se concentrant sur leurs créations. Depuis toutes ces années, Nathalie Brunet et son équipe soulèvent le défi de faire des liens entre producteurs et talents qui bénéficieront à tous. Je voulais qu'elle me parle de son entreprise prospère.

LG- Il y a vingt ans, quel est votre plus grand défi à fonder une agence pour les artistes derrières les caméras dans le milieu du cinéma et de la télévision?

NB- En démarrant mon entreprise, j'ai décidé de me positionner de façon à cultiver un marché qui était encore à développer ici au Québec, qui n'était pas installé,  c'est à dire celui de représenter les gens derrière la caméra. Des agents pour les comédiens, il y en avait déjà beaucoup, et je ne voulais pas commencer à les rivaliser. Donc je me suis lancée un défi de faire mon entreprise auprès de cette niche d'artistes qui sont derrière la caméra. Je suis avocate de formation donc lire des contrats au niveau des droits d'auteurs etcetera était facile pour moi. Un grand défi était de comprendre tous les rouages de cette industrie là. C'était nouveau pour moi car même si je m'étais toujours intéressée au cinéma et à la télévision ceci n'était pas de façon particulière ni professionnelle. Donc je ne connaissais pas les conventions collectives, qui faisait quoi, par exemple. Donc j'ai décidé de plonger dans ce milieu là pour connaître les joueurs dans l'industrie, les intervenants, et connaître plus typiquement le travail de chacun. J'ai eu la chance de commencer avec une agente qui m'a donnée certaines connaissances et avec laquelle j'ai été associée pendant quelques années. En partant de cette formation, j'ai continué d'approfondir mes aptitudes. Un autre défi important était de me constituer une banque de clients, d'identifier ceux que je croyais être les réalisateurs de demain, qui allaient avoir du succès, des scénaristes en puissance, des directeurs photos aussi. Le défi auprès des directeurs photos, des directeurs artistiques, des monteurs a été d'aller les chercher et de les convaincre qu'ils avaient besoin d'une certaine représentation. À l'époque il y avait moin de compétition qu'aujourd'hui mais je voulais leur montrer ce que je pouvais leur apporter en tant qu'agente. Un défi supplémentaire a été de faire ma place auprès des producteurs en montrant que pour eux c'était un avantage de pouvoir transiger avec un intermédiaire, que ce n'était pas un obstacle, que ça ne rendrai pas leur travail plus difficile mais plus facile en leur assurant que de 9hre à 5hre il y aurait une présence pour eux au niveau contractuel, au niveau administratif. Ce serait plus facile qu'essayer de rejoindre les clients qui sont sur des plateaux de tournage, qui ne sont pas nécéssairement dans une place d'affaire organisée. J'ai appris comment leur parler, comment faire passer des messages pour les clients, comment orienter la production, tout pour me rendre indispensable auprès de mes clients et des producteurs.

LG- Cette année vous célébrez vingt ans. À quoi attribuez vous la réussite soutenue de votre entreprise?

NB- Beaucoup de travail, beaucoup d'heures, beaucoup d'émerveillement parce que j'ai une passion pour le milieu. Surtout c'est le soutient de beaucoup de gens autour de moi qui ont du zèle et sont très travaillants. Je vous dirais que c'est l'équipe avec laquelle je travaille qui est la cause du succès continu de l'entreprise. D'ailleur le mot Omada veut dire équipe en grec.

LG- Justement j'étais curieuse au sujet de l'origine du nom de votre entreprise. C'est un très beau nom.

NB- Merci. Je voulais un nom à saveur international qui pouvait se prononcer facilement en plusieurs langues mais qui avait une signification profonde et qui n'était pas nécéssairement associé à mon nom. Le pourquoi de ce mot est que je n'ai jamais pensé que je serais la seule personne dans l'entreprise. Nous sommes une équipe. Nous formons une équipe avec les employés ici, mais aussi auprès de nos clients.

LG- En vous écoutant parler je remarque que vous avez une vision exceptionnelle. D'abord vous avez remarqué une niche dans un milieu pas facile, ce que peu avaient constaté. Maintenant après vingt années d'opération, demeure-t-il des défis à soulever pour vous et votre équipe?

NB- (Elle rit) Quand nous sommes entrepreneurs, il y a toujours des nouvelles choses à conquérir. En faite c'est de toujours vouloir bâtir, de vouloir aller plus loin. Et ceci est important pour les services qu'on veut donner aux clients, d'abord et avant tout. C'est la priorité de notre agence de toujours mieux servir, ou le mieux possible, les clients qu'on représente. Dans cette optique là, c'est d'ouvrir des portes pour eux parce que ce n'est pas pour nous qu'on fait les démarches, c'est pour eux. C'est donc d'ouvrir des portes aux États-Unies en représentation, en projets, et encore plus en Europe si je pouvais, et au Canada Anglais si je pouvais. Nous avons déjà des ententes de co-représentation dans ces territoires là mais ça serait de pousser encore plus dans ces démarches. Je voudrais aussi pouvoir structurer encore mieux l'entreprise pour pouvoir obtenir des meilleurs contrats, des meilleurs projets pour les clients qu'on représente.

LG- Quel est votre mot de la fin pour bien souligner votre remarquable accomplissement, car ce n'est pas évident de nos jours qu'une entreprise dure pendant vingt ans?

NB- (Elle rit) Honnêtement vingt ans pour moi ça me semble être passé dans une année. Cela a passé tellement rapidement que j'espère qu'il en aura deux fois encore des vingt ans.

LG- Je vous le souhaite.

NB- Je vous dirais que ce qui est important pour moi est le travail d'équipe et la passion qui nous anime à toujours viser plus haut pour nos clients.

-LENA GHIO

No comments:

Post a Comment