The Force at work / La Force en action

The Force at work / La Force en action
Read the whole story now being read around the world! / Lisez toute l'histoire maintenant lue autour du monde!

Wednesday, July 5, 2017

Mémoires, ombres, lumières • Memories, shadows, lights @ MAC

En haut à gaucheTop left: Cheryl Sim Un Jour, One Day, 2017 / En bas gauche Bottom left: Olafur Eliasson Big Bang Fountain, 2014 / Droite Right Leonard Cohen
ENGLISH

Atmosphérique, c'est comme cela que je décrirais les deux expositions en cours au Musée d'art contemporain de Montréal ainsi que l'immense hommage à Leonard Cohen qui sera déployé dès novembre 2017.

Commençons par l'oeuvre d'Olafur Eliason, un artiste islando-danois qui présente sa première exposition individuelle au Canada. J'ai vécu ses installations qui entrecroisent les couleurs, la lumière et l'eau dans des transmutations constantes qui m'ont étourdie. Beauty par exemple, sombre avec une lumière très douce et l'eau qui reflète les couleurs prismatiques tout en grésillant délicatement. On se sent dans une caverne où une petite chute capte le seul rayon de soleil qui puisse y pénétrer. L'artiste incite notre  attention, nous truque à se demander c'est quoi qui est solide? Marc Lanctôt est le conservateur de l'expo Maison des Ombres Multiples 21 juin au 9 octobre 2017.

 • Atmospheric is how I would describe the two latest exhibitions at the Montreal Museum of contemporary art as well as the immense homage to Leonard Cohen that will be deployed as soon as November 2017.

Let's begin with the work of Olafur Eliason, a Danish-Icelandic artist who is presenting his first solo show in Canada. I experienced his installations of color, light and water in constant transmutations that made me dizzy.  Beauty, for example, sombre with a very soft light and water that reflects prismatic colors as it drizzles delicately.  You feel like you are in a cavern where a tiny waterfall catches the only ray of sunshine that can penetrate it. The artist entices our attention, tricks us to question what is solid? Marc Lanctôt is the curator of the exhibition Multiple shadow house 21 June to 9 October 2017.


Détails d'oeuvres d'Olafur Eliasson et à droite une image du film de David K. Ross capté par un drone au parc Jean-Drapeau / Details of works by Olafur Eliasson and an image from the drone made film of Jean-Drapeau park by David K. Ross
En quittant les 8 oeuvres d'Olafur Eliason on arrive dans l'exposition À la recherche d'Expo 67. Les deux commissaires qui ont collaboré à produire l'exposition, Lesley Johnstone et Monika Kin Gagnon, ont mis au défi les artistes contemporains Canadiens et Québécois à revisiter les archives d'Expo 67 et créer une oeuvre originale inspirée par l'événement qui a changé pour toujours le status de Montréal. Plusieurs des oeuvres sont multimédias donc l'élément d'obscurité s'étire dans cette exposition aussi. On n'y voit pas nécessairement l'authentique ambiance d'Expo 67 qui était fébrile d'innovations et d'excitations inimitables. J'ai admiré les expressions des artistes mobilisés, j'ai regardé avec intérêt les plans du pavillon des États Unis dont l'architecte était le fascinant Buckminster Fuller dont j'ai rencontré la fille Allegra Fuller Snyder au Symposium IX 2015. Quand j'ai quitté l'exposition j'étais littéralement étourdie.

Leaving behind the 8 works of Olafur Eliason we arrive in the exhibition À la recherche d'Expo 67. The two collaborating curators,  Lesley Johnstone and Monika Kin Gagnon, gave contemporary Canadian and Quebecois artists the challenge to revisit the archives of Expo 67 to create original artworks inspired by the event that changed forever the status of Montreal. Many of the pieces are multimedia so the obscurity stretches to this exhibition also. We do not necessarily see the authentic ambience of Expo 67 that was febrile with innovations and inimitable excitation. I admired the expressions of the mobilized artists, I looked with interest at the Buckminster Fuller plans for the US pavillion whose daughter Allegra Fuller Snyder I met at  Symposium IX 2015. When I left the exhibition I was literally dizzy. 

Monika Kin Gagnon offre une série d'entretiens avec les artistes /  Monika Kin Gagnon offers a series of conversations with the artists: www.concordia.ca/tol/

Apprenez-en plus sur les artistes: http://cinemaexpo67.ca/fr/expo/
Learn more about the artists http://cinemaexpo67.ca/expo/ 
Une brèche en toute chose / A Crack in Everything


Finalement nous avons eu un aperçu des plus émouvants sur la programmation finale du MAC pour souligner le 375e de Montréal. Le grand poète chansonnier Leonard Cohen envahira la ville comme un fantôme gigantesque. La liste d'artistes et de musiciens qui contribueront des oeuvres est immense, la recherche sur le personnage par les commissaires John Zeppetelli et Victor Shiffman est monumentale car il a investi tant de chants de recherches. Par exemple je n'avais jamais su qu'il avait eu des épisodes de détresses importantes, qu'il avait étudié les philosophies orientales. 

• Finally, we have had a glimpse at the very moving programming for the MAC's finale to underline the 375th of Montreal. The great poet and singer Leonard Cohen will invade the city like a giant ghost. The list of artists and musicians that will contribute works is immense, the research into the personality by co-curators John Zeppetelli and Victor Shiffman is monumental because he invested himself in so many fields of research. For example, I never knew he had lived through some very dark episodes or that he had studied oriental philosophies.

C'était un homme de son temps et il s'y est étiré dans tous les sens. En écoutant les noms des artistes:
He was a man of his time and he stretched himself out in every sense. As I listened to the names of the artists:

Kara Blake (Canada)
Candice Breitz (Afrique du Sud)
Daily tous les jours (Mouna Andraos et Melissa Mongiat) (Canada)
Janet Cardiff et George Bures Miller (Canada)
Chassol (France)
Tacita Dean (Royaume-Uni)
Thomas Demand (Allemagne)
Kota Ezawa (Allemagne)
George Fok (Hong-Kong)
Ari Folman (Israël)
Clara Furey (Canada)
Jenny Holzer (États-Unis)
Jon Rafman (Canada)
Michael Rakowitz (États-Unis)
Zach Richter (États-Unis)
The Sanchez Brothers (Canada)
Taryn Simon (États-Unis)

et en voyant des échantillons de leurs propositions, je vivais toutes les émotions imaginables. De même pour les musiciens qui participeront à l'installation Listening to Leonard:
and seeing samples of their propositions, I was experiencing every imaginable emotions. The same with the musiciens who will participate to the installation Listening to Leonard:

Ariane Moffatt (Canada) accompagnée par l’Orchestre Symphonique de Montréal
Aurora (Norvège)
Basia Bulat (Canada)
Chilly Gonzales (Canada) et Jarvis Cocker (Royaume-Uni) with The Kaiser Quartett
Dear Criminals
(Canada)
Douglas Dare (Royaume-Uni)
Jean Leloup (Canada)
Julia Holter (États-Unis)
Little Scream (United States)
Lou Doillon (France)
Mélanie De Biasio (Belgique)
Moby (États-Unis)
The National (United States) avec Sufjan Stevens and other guests
Socalled (Canada)

 Plus d'infos ICI / • More informations HERE

-LENA GHIO

No comments:

Post a Comment