The Force at work / La Force en action

The Force at work / La Force en action
Read the whole story now being read around the world! / Lisez toute l'histoire maintenant lue autour du monde!

Saturday, April 29, 2017

Les Anges et le Canadien / The Angels and the Canadians

ENGLISH • 

À partir d'ici vous pourrez lire un excellent résumé d'une année de hockey merveilleuse au Forum de Montréal, 1993. Je l'ai partagé avec vous pas pour glorifier les Canadiens mais pour vous aider à reconnaître en vous et dans votre vie les ressources spirituelles qui vous entourent. Ce n'est pas une question de religion. C'est la nature de notre vie terrestre qu'ici on peut assimiler la Force et la manifester pour partir de rien et atteindre quelque chose d'extraordinaire.

Je vous invite à lire cette histoire DOCUMENTÉE chaque fois que vous aurez besoin de nourrir votre confiance. C'est la différence entre l'espoir et la foi. Le temps de lecture total est de 30 minutes.

From here you can read an excellent resume of a magical year in hockey at the Montreal Forum, 1993. I shared this story with you not to glorify the Canadians, but to help you recognize in yourself and in your life the spiritual resources that surround you. It is not a question of religion. It is the nature of our earthly life here that we can assimilate the Force and manifest it so that we can start from nothing to attain something extraordinary.

I invite you to read this DOCUMENTED story each time you need to nurture your confidence. It is the difference between hope and faith. The total reading time is 30 minutes.

PAGE 1 •  PAGE 2 • PAGE 3 • PAGE 4 • PAGE 5

-LENA GHIO

Sunday, April 23, 2017

MONTRÉAL / PERSPECTIVE AUTOCHTONE • Yves Sioui Durand -Page 1

Photo © Lena Ghio, 2017
Carte du cours du Fleuve de St.Laurent Depuis son
Embouchure jusqu'au dessus de Quebec, Pour servir à
l'Histoire Générale des Voyages /
Par M. B. Ing. de la Marine . - 1757 ARCHIVES
Alors que le Maire de Montréal Denis Coderre et Gilbert Rozon, le commissaire officiel de toutes les manifestations artistiques qui soulignent le 375e anniversaire de Montréal, circulent dans la ville très fiers de leurs achèvements, mettant en lumière un nombre limité d'artistes québécois et québécoises mais encore moins d'artistes autochtones, j'ai profité de Printemps Autochtone D'Art 3, le dernier en plus, pour faire un contrepoint à toutes ces célébrations ostentatoires et couteuses pour revenir à la source de notre ville, sa vraie nature, ses vraies origines. Yves Sioui Duranddirecteur artistique d’Ondinnok et récipiendaire du Prix du gouverneur général pour les arts du spectacle 2017 dans la catégorie théâtre, m'a raconté en détail une histoire que vous ne savez pas sur les peuples qui marchaient sur cette terre avant nous. Je transcris son récit en segments hebdomadaires. 

Guerrier - Chasseur  MicMac 
« Il faut se rendre compte que dans le début de la colonie, ce qu'on appelle la colonie Nouvelle-France, que Québec est fondé en 1608. Déjà existait sur le fleuve Saint-Laurent ce qu'on appelle des lieux de rendez-vous, de rencontres, et ça même un petit peu avant Jacques Cartier. On va remonter jusque-là et revenir jusqu'à la fondation de Montréal. C'est-à-dire, pourquoi Jacques Cartier est-il venu découvrir le Canada?

Il n'a pas fait ça parce qu'un matin il s'est levé et qu'il fallait y aller. C'est parce qu'il y avait une course au niveau Européen pour aller chercher, pour mettre pied-à-terre littéralement dans ces Amériques qui étaient pour l'Europe sujet d'une vision très mythifiée et mystique aussi. Donc le premier but c'était de réguler le commerce illégal. Parce que le commerce des fourrures se faisait déjà depuis fin 1400 jusqu' en 1534 quand Jacques Cartier rentre dans le fleuve. Il y avait déjà un commerce qui se faisait avec les Basques et certains Espagnols. Il y avait aussi différents capitaines de bateaux qui venaient pour la morue sur les bancs de Terre-Neuve. Déjà avec les Béothuks, ceux qu'on appelle les Béothuks, on avait des échanges. Il y en avait avec MicMacs, sur la côte Atlantique, il y en avait du côté de la Basse Côte Nord, aujourd'hui ce qu'on appelle Brador qui à la limite de la Basse Côte Nord et le Labrador, il y avait déjà des Innus  qui vivaient là mais surtout à l'intérieur du fleuve, à la hauteur du Saguenay dans le Tadoussac, qui était vraiment le gros foyer de la traite.

Auto-portrait par Samuel de Champlain
 « Deffaite des Yroquois au Lac de Champlain »
Donc, à partir de Jacques Cartier, on dit "découvre" le Canada et vient poser le monopole du roi. Le roi prend le monopole de cette traite et en tire des profits. Et donc à partir de là va s'organiser les premiers grands monopoles parce que là on fait du profit avec la traite en échanges illégaux et inégaux où déjà la France tire un profit de la fourrure qui entre à l'intérieur de l'Europe et le roi a le monopole de cette raite là qu'il délègue à de grands navigateurs ou des grands commerçants qui sont sieurs du monde au début.  Puis c'est avec eux que Champlain va venir fonder Québec, d'une certaine façon. Il vont d'abord faire une alliance avec les peuples autochtones à Tadoussac, en 1603, à ce qu'on appelle la Pointe aux Allouettes qui est juste de l'autre côté du Saguenay. Ce qui est aujourd'hui Baie-Sainte-Catherine. Donc une alliance avec les peuples Algonquiens qui sont les alliés commerciaux des Inuits pour la traite. Et en 1603, au moment où Champlain est là, il y a aussi les Hurons qui viennent complètement des Grands Lacs et ils sont là, à la Pointe aux Allouettes. Ils sont des alliés qui viennent aussi en éclaireurs, pour pouvoir échanger des produits comme le maïs avec les Innus

Mappe qui illustre le contrôle du territoire des Premières
Nations en 1660 réalisée par l'Honorable Albert Gallatin
Les Hurons-Wendat échangeaient du maïs avec les Innus contre de la fourrure, contre certains outils aussi et c'est assez extraordinaire car quand on va sur les lieux, les Hurons, qui étaient des peuples du maïs, se mettaient du côté de Baie-Sainte-Catherine où est la Pointe aux Allouettes, parce qu'il y a une rivière qui sort là avec de la glaise, ils pouvaient faire leur poterie pour faire cuire leur maïs. Donc c'est la première grande rencontre, je dirais historique qui va fonder toutes les alliances, toutes les réciprocités entre les Français, en établissant Québec, on va définir ce qu'ils appellent la Nouvelle France et c'est basé uniquement sur le réseau d'alliances autochtones. Ils étaient très peu de colons à cette époque-là. En fait ce n'était pas des colons mais plutôt un poste de Québec. Champlain étant un militaire, va barrer l'entrée du fleuve vers le haut du fleuve. Mais Jacques Cartier était déjà allé  jusqu'à Montréal, Hochelaga à l'époque, en 1535. Champlain va venir aussi mais il n'y a plus de bourgades comme il y avait à l'époque de Jacques Cartier. Il faut comprendre que Montréal est un lieu extraordinaire à l'époque. Montréal, pour moi, c'est comme l'Amazonie. Le fleuve se sépare en plusieurs branches, découpe l'île de Montréal, l'île Jésus et c'est le lieu de rencontre. C'est un lieu qui est d'abord habité par les Iroquois, les Iroquoiens , donc ceux qui parlent la langue IroquoiseOn croit que c'est probablement les Mohawks, les Kanien'kehá:ka, qui étaient peut-être ceux qui étaient à la fameuse bourgade d'Hochelaga. »

Hochelaga par Giacomo Gastaldi en illustration du livre Delle Navigationi et viaggi, (Venise, 1565)1.
Cette semaine, au bord de cette ancienne bourgade, à la Maison de la Culture FrontenacPrintemps Autochtone D'Art 3 ouvre officiellement avec un vernissage ouvert à tous ce 26 avril à partir de 17h dont voici les détails:

Allocutions et prestations artistiques :
  • Hannah Claus, commissaire de l’exposition, les artistes Babe, Carla et Raohserahawi Hemlock ;
  • Catherine Joncas, membre fondatrice d'Ondinnok et commissaire des Levers de rideau ;
  • Shauit, musicien innu, dans une performance qu'il a présentée en lever de rideau à l'Usine C, les 11 et 12 avril derniers ;
  • Dave Jenniss, directeur artistique associé d’Ondinnok et Ivanie Aubin-Malo, dans un extrait de leur spectacle Ktahkomiq ;
  • Leticia Vera et Carlos Rivera, dans un extrait de leur spectacle El buen vestir-Tlakentli ;
·       Yves Sioui Durand, directeur artistique d’Ondinnok, récipiendaire du Prix du gouverneur général pour les arts du spectacle 2017 dans la catégorie théâtre;
L’ensemble Kawandak, dirigé par le contrebassiste Normand Guilbeault, animera la soirée en musique et offrira, en compagnie d’Yves Sioui Durand, un bref aperçu du spectacle de clôture du PAA3, Wampum-Kaionn’i.

En présence également de Lyne Lanthier, chargée de programme (Diversité culturelle et communautés autochtones) et de Céline Lavallée, directrice de programme (Soutien aux artistes, aux communautés et à l’action régionale) au Conseil des arts et des lettres du Québec et des représentants du réseau Accès culture.



-LENA GHIO

De Gauche à Droite: Continuing the Legacy_ Babe Hemlock with wrap by Carla Hemlock : Skywoman's Descent, Carla Hemlock, 2009. Photo Stephen Lang : Haudenosaunee passport, 2010

Wednesday, April 19, 2017

Nouvelles / News 18.04.2017

Aperçu / Preview 
ENGLISH

VOLTA / Cirque du Soleil 20.04 > 23.07.2017

VOLTA, la nouvelle création de Cirque du Soleil, sera sous le chapiteau dans le Vieux Port dès le 20 avril 2017, donc cette semaine! Sous la gouvernance de Jean-François Bouchard se réunissent les talents de Bastien Alexandre, Auteur et Metteur en scène, Jean Guibert, Directeur de création, Anthony Gonzalez du groupe M83, Compositeur et Directeur musical et bien d'autres dont Manon Beaudoin Maître de jeu. Si vous regardez l'aperçu en haut à gauche vous constaterez que cette production est loin des classiques de Cirque du Soleil. Cette fois-ci on est dans la rue avec des athlètes de sport extrême, ces jeunes qui foncent devant tous les obstacles pour le seul plaisir de les vaincre. Étrangement Ère du Verseau, le scénario se nourrit de thèmes très profonds comme la réalisation de soi et le sentiment d'aliénation qu'a créé le monde de plus en plus technologique ainsi que la quête folle pour la célébrité. Par exemple une série de personnages s'appellent Les Esprits Libres!
 VOLTA, the latest creation of Cirque du Soleil, will be under the big top in the Old Port starting this April 20, 2017, this week!  Under the governance of Jean-François Bouchard are reunited the talents of  Bastien Alexandre, Author and Director, Jean Guibert, Creative Director, Anthony Gonzalez of group M83, Composer and Musical Director with many others including Manon Beaudoin as Game Master. If you look at the preview on the upper left corner you will observe that this production is far from the classics produced by Cirque du Soleil. This time we are in the streets with extreme sports athletes, those young folks who will not back down in the face of any challenge just for the pleasure of conquering it. Strangely Age of Aquarius, the script is nourished by profound themes like the realization of self and the feeling of alienation that our more and more technological world has created as well as the mad quest for fame. For example, a gang of characters are called Free Spirits!

MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE MONTRÉAL / MONTREAL MUSEUM OF FINE ARTS
MNÉMOSYNE / MNEMOSYNE > 08.04.2018

Gauche/Left: Mixed Blessings, 2011 Rebecca Belmore; Centre: Vanité, 2004 Pierre Dorion; Droite/Right Still Life in 8 calls, 1985 Michael Snow. Photos © Lena Ghio, 2017 

Une exposition ravissante où les artistes contemporains québécois et canadiens répondent aux artistes européens moderne. Une oeuvre après l'autre m'ont séduite.
A ravishing exhibition where contemporary quebec and canadian artists reply to modern europeen artists. One piece after another seduced me.

ATELIERS LA RUCHE D'ART / ART HIVES WORKSHOPS

Photos © Lena Ghio, 2017
Le Musée a inauguré une nouvelle salle de travail, La Ruche d'art, où les gens de plusieurs démographiques pourront participer à des activités thérapeutiques. Suivez le lien pour céduler un atelier qui vous convient.

The Museum has inaugurated a new work space, The Art Hive, where people from many demographics can participate in therapeutic activities. Follow the link to schedule a workshop that is right for you.

SI L'ÎLE ÉTAIT UNE OEUVRE D'ART > 14.05.2017
Photos © Lena Ghio, 2017 


L'espace d'exposition J.A. DeSève est encore une fois illuminée par le talent de nos jeunes! En collaboration avec la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys et Vision Diversité, 700 jeunes du primaire et du secondaire m'ont éblouie! Des dessins, des peintures, des collages, des vidéos tous autour du thème de notre ville MONTRÉAL!

MUSÉE MCCORD MUSEUM  AISLIN > 13.08.2017

Gauche: Maire Denis Coderre en Fred Caillou • Left: Mayor Denis Coderre as Fred Flinstone / Droite-Right: Terry Mosher Photos © Lena Ghio, 2017
Une magnifique exposition où le talent de dessinateur s'allie à l'humour politique. J'ai éclaté de rire à plusieurs reprises en regardant ces commentaires sociaux et politiques d'une justesse tranchante. Le caricaturiste renommé Terry Mosher, aka Aislin en l'honneur de sa fille, célèbre 50 ans de carrière soulignée dans cette rétrospective et dans son nouveau livre: From Trudeau to Trudeau

A magnificent exhibition where drawing talent combines with political humor. I burst out laughing several times while looking at these sharp-edged social and political commentaries that are undeniably accurate. The renowned cartoonist for The Gazette Terry Mosher, aka Aislin in honor of his daughter, is celebrating a 50 year career underlined in this retrospective and his new book: From Trudeau to Trudeau

ÉDIFICE BELGO BUILDING

Gauche à Droite / Left to Right: Cheryl Sims, Catherine Aboumrad, Janie Julien-Fort Photos © Lena Ghio, 2017


Il y a déjà plus de deux semaines j'ai visité l'Édifice Belgo où j'ai eu le plaisir de voir le travail d'artistes que je connaissais. Cheyl Sims, une artiste de son et commissaire d'exposition à DHC/ART. Elle a réalisé l'exposition YMX Migration, Land, and Loss after Mirabel. L'installation de trois espaces distinctes basé sur les souvenirs de trois artistes Pierre Nepveu, Prem Sooriyakumar et Kim Thuy nous fait perdre la sensation du temps. La pièce évoque l'impact sur plusieurs populations d'une idée financer par les politiciens, Premier Ministre Pierre Trudeau et le Maire de Montréal Jean Drapeau, et qui sera un échec monumental.

Un peu plus loin, je croise Catherine Aboumrad  qui présentait ses oeuvres photographiques à la Galerie La Castiglione avec une autre artiste intriguante, Janie Julien-Fort.

Un mois très occupé mais rempli de délices! / A really busy month filled with delicacies!
L'aventure continue! / The adventure continues!

-LENA GHIO


Sunday, April 16, 2017

C2 Montréal Bientôt / VERY SOON 24.05 > 26.05.207

C2 Montréal : 8 nouveaux conférenciers +
DJ set x Chromeo lors de la soirée Illumination


- Maestro Kent Nagano, Félix & Paul, Cirque du Soleil et plusieurs autres -
ENGLISH
Montréal, le 13 avril 2017 – La 6e édition de C2 Montréal se tiendra du 24 au 26 mai 2017 et huit nouveaux conférenciers - dont plusieurs Québécois - viendront partager leur passion avec les milliers de participants locaux et internationaux. Pour découvrir comment faire de la lumière une œuvre d’art, réinventer une chaîne télé ou se rencontrer dans un monde virtuel, voici ceux qui mettront le thème du divertissement à l’avant-scène:

Daisuke Sakai, cofondateur, et Takashi Kudo, directeur des communications, teamLab
Ultratechnologues autoproclamés, Daisuke Sakai et Takashi Kudo du collectif artistique teamLab font éclater les frontières entre l’art, la science et la technologie pour créer de la magie, toute en lumière.

Amanda Hill, Chef du marketing, A+E Networks
Captivée par la pertinence des médias, Amanda prend volontiers des risques pour transformer ses réseaux télévisés en marques culturelles fortes.

Ebbe Altberg, PDG, Linden Lab
Designer définitivement intelligent, Ebbe conçoit des plateformes 3D et de réalité virtuelle qui mettent la création de mondes à la portée de tous.

Mæstro Kent Nagano, Directeur musical, Orchestre symphonique de Montréal
Guidé par l’objectif de démocratiser la musique classique, Kent multiplie les intersections entre l’orchestre et les autres aspects de l’écosystème culturel, à Montréal et dans le monde entier.
→ Le maestro dirigera par ailleurs le numéro d’ouverture de l’OSM sous le grand chapiteau 360.

Jean-François Bouchard, Chef de la direction, contenu créatif, Cirque du Soleil
Marchand de rêve au profil d’inventeur, Jean-François allie l’art au génie pour transporter le public au bout du monde, dans un univers rêvé ou au bout d’eux-mêmes.

Félix Lajeunesse et Paul Raphaël, Cofondateurs et directeurs de la création, Félix & Paul Studios
Chefs de file de la réalité virtuelle, Félix & Paul créent des expériences cinématographiques haut de gamme qui font tourner les têtes.

Ces derniers se joignent aux autres conférenciers réunis sous le thème du divertissement et annoncés précédemment :

Jade Raymond, Vice-présidente et directrice générale du portfolio, Motive Studios, Visceral Games et Star Wars, Electronic Arts
Joel Beckerman, Compositeur et fondateur, Man Made Music
Ian Bernstein, Fondateur et chef de la technologie, Sphero
Monika Bielskyte, Stratège créative et fondatrice, ALLFUTUREEVERYTHING
Tim Kring, Scénariste et producteur de télévision


Ils se joignent aux autres conférenciers réunis sous le thème des grandes avancées:
  • Steve Wozniak (Cofondateur, Apple Computer et scientifique en chef, Primary Data)
  • Michelle Thaller (Directrice adjointe des communications scientifiques, NASA)
  • Gary Shapiro (PDG, Consumer Technology Association)
  • Dr. Rajesh Aggarwal (Directeur, Centre de simulation et d’apprentissage interactif Steinberg à l’Université McGill

Parcourir la liste des conférenciers 
La 6e édition de C2 Montréal se terminera en beauté lors de la soirée Illumination, le vendredi 26 mai à l’Arsenal. Dès la fin des conférences, vers 18h30, les festivités de la soirée Illumination – prestations musicales, danse, art interactif, petits délices et des étincelles de plaisir un peu partout – éclaireront tout le village C2.

Le dynamique duo Chromeo se retrouvera derrière les tables tournantes pour une prestation DJ, et de nombreux autres artistes viendront allumer les foules. Plus de détails au cours des semaines à venir. La programmation artistique est présentée par Hydro-Québec.

C2 Montréal : Une conférence d’affaires, autrement
C2 unit les univers du commerce et de la créativité afin d’explorer les tendances, opportunités, bouleversements et mutations majeures qui se dessinent à l’horizon. Chaque année, plus de 5 000 décideurs et créatifs s’y rencontrent pour façonner, vivre et réinventer l’avenir des affaires.
Imaginée par Sid Lee en collaboration avec le Cirque du Soleil, ces trois jours de conférences, ateliers, séances de brainstorming extrême, rencontres, performances et festivités ont tour à tour été décrits comme « le Davos de la créativité » (L’Obs) et « une conférence unique en son genre » (Harvard Business Review).

Tuesday, April 11, 2017

LES ANGES ET LE CANADIEN / THE ANGELS AND THE CANADIANS • CONCLUSION

Kirk Muller & Lena Ghio / J'ai donné mon huile d'Ange à Kirk Muller au Grand Prix de Montréal quelques jours après la victoire extraordinaire. / • I gave Kirk Muller my Angel oil at the Montreal Grand Prix a few days after the extraordinary victory.
PAGE 1 •  PAGE 2 • PAGE 3 • PAGE 4

ENGLISH

POURQUOI partager cette histoire avec vous maintenant? La route vers la victoire, comme chacune de nos vies, est remplie d'embûches. Pourtant il y a des forces extraordinaires autour de nous et en nous et nous pouvons y puiser la force dont nous avons besoin à chaque instant de façon directe et simple. Pour moi cette récapitulation du rôle que j'ai joué dans un événement sans parallèle me rappelle cette force qui est présente en tout temps mais que nous oublions trop souvent.

Quelques extraits d'articles où les journalistes
tentent de faire du sens de ce qu'ils observent.
Cliquez sur l'image pour l'agrandir.
/ I chose French articles but English journalists
were also baffled by the truly magical energy
of that hockey season.
Avant que les séries éliminatoires commencent M. Claude Mouton meurt. Ceci nous brise le coeur car il était persuadé que l'équipe irait loin cette année-là et il ne verrait jamais la merveilleuse victoire qui nous attendait. Jacques Demers reniait le fait que de tous côtés: le public, les journalistes et surtout nous à la Mise au Jeu: on voyait agir des forces inexplicables. Les joueurs étaient énergisés par toutes ces intentions positives qui leur arrivaient de partout. Patrick Roy a même raconté une histoire inusitée d'un soir où il a dû prendre un taxi avec son épouse et que le chauffeur de taxi lui a remis un petit éléphant chanceux pour qu'il gagne la coupe. Maintenant dès que j'entrais travailler j'allais voir la glace et je demandais à mes Petits Anges d'aider les joueurs. Quand j'entrais à la Mise au Jeu, Mado, une collègue extraordinaire qui est une grande fan du Canadien, me demandais si j'avais mis les Petits Anges sur la glace. Un jour elle dit à M. Jean-Yves Poirier qui  oeuvrait chez Effix l'entreprise de marketing et de promotion pour le Canadien : " M. Poirier! Lena met des Petits Anges aux Canadiens et ils gagnent! " Tout le monde en parlait à l'époque. Normand, notre barman, me montrait sa miniature Coupe Stanley qu'il plaçait ensuite sur le bar en signe de support pour l'équipe. Bien sûr il y avait des gens douteux, même Jacques Demers quelques jours avant la victoire vacillait. Et là seulement à la fin, le 6 juin 1993,  il invoque Saint Joseph face à des victoires cumulatives inexplicables et jamais vues dans le sport professionnel!

Il me restait un geste quasi impossible à faire. En 1986, j'avais écrit, chancelante, dans le livre des visiteurs dans le Salon des Canadiens, un souhait de 'bonne chance' quand nous étions allés servir un diner là. Je me demandais si toutes mes prières seraient annulées si je ne pouvais exécuter ce geste. Tout à coup, comme en 1986, on nous a fait servir un diner dans le Salon des Canadiens. J'étais tellement intimidée et j'avais peur que M. Laniel, le directeur de la Mise au Jeu, me découvre à écrire dans le livre des invités mais je l'ai fait quand même! Plus de recul à présent!

Chacun des buts en supplémentaire se manifestait quand on joignait nos mains et qu'on pensait aux Petits Anges. Chaque but! Finalement nous sommes arrivés à la joute déterminante le 9 juin 1993. Plusieurs experts doutaient qu'on puisse battre les Kings de Los Angeles et Wayne Gretsky qui était le meilleur joueur de la LNH à l'époque. Les célébrités Montréalaises étaient toutes au Forum ce soir-là. Dans ma section, je servais Céline Dion et René Angelil, qui après la victoire, ont été rejoindre les joueurs dans les célébrations au champagne. Quoique notre patron ne voulait pas qu'on sorte de la Mise au Jeu pendant la joute, nous sommes tous sortis voir ce match sans égal. Nous étions au niveau 200 donc on voyait bien le jeu. Et finalement, c'est la victoire! 4 à 1 pour les Canadiens! La joie et la furie étaient incroyables! Tout vole en air et notre objectif est atteint et je suis là avec un champ de vision sans entrave! Quel beau cadeau!

Avec le temps j'ai appris lors d'une conversation avec le légendaire Jean Béliveau, que j'ai eu le plaisir d'interviewer alors que je faisais de la radio à Choq.fm, maintenant Choq.ca, qu'un ordre de religieuses  envoyait des pains bénis aux joueurs lors des séries quand il jouait au hockey.

Un documentaires où vous verrez la magie de cette année. /
In French, but you can see the magic of this season!
VIDEO
Ma prière était d'avoir une longue saison de travail au Forum et d'y vivre une victoire de la Coupe Stanley par le Canadien. Nous avons eu cette merveilleuse saison de travail avec des clients enthousiastes et une ambiance electrifiante. Les Canadiens ont gagné la Coupe Stanley. J'ai passé la journée du Grand Prix 1993,  dimanche le 13 juin, non seulement avec la Coupe Stanley mais avec l'équipe entière! C'est là que j'ai raconté l'histoire des Petits Anges à Kirk Muller et que je lui ai remis ma fiole d'huile d'Ange que je gardais avec moi tout le temps. Le cercle était bouclé. Merci mes Petits Anges!

La Force, Puissance, Esprit ou Dieu, qu'importe le nom que vous donnez au mystère qui interagit avec nous, Il nous informe constamment de ses intentions. Cette histoire illustre cette interaction entre l'Esprit et une communauté. Ce que j'ai conclu c'est que le nom qu'on Lui donne n'est pas important. C'est clair que chacun a employé une expression avec laquelle il s'identifiait: les Fantômes, les Petits Anges, la Coupe Stanley miniature qui était la baguette magique de Normand. Pour moi c'est la leçon la plus importante dans ce monde ruiné par le fondamentalisme archaïque qui n'est pas basé sur l'Esprit vivant mais sur des préceptes anciens de patriarches dont le service à l'humanité doit évoluer et qui doivent reconnaître que nos perceptions de la nature spirituelle sont en évolution aussi. Nous percevons des dimensions de l'univers inimaginables pour nos ancêtres. L'autre leçon importante est que c'est le sentiment d'une foi inébranlable qui a activé toutes les énergies qui ont mené à la victoire! Ça c'est le cadeau que ce récit vous donne à vous, ici, maintenant et chaque fois que vous aurez besoin de vous souvenir de la puissance d'une foi inébranlable. 

ENGLISH• WHY share this story with you now? The road to victory, like each of our lives, is filled with obstacles. Yet there are extraordinary forces around us and inside us and we can draw up the force that we need each instant in a simple direct way. For me this recapitulation of the role I played in an unparalleled event reminds me of the force that is present in us at all  times but that we too often forget.

Before the beginning of the finals M. Claude Mouton died. This broke our hearts because he had been convinced the team would go far that year and he never got to see the marvelous victory that lay ahead. Jacques Demers denied the fact that from all sides: the public, the journalists and especially us at the   Mise au Jeu: people saw inexplicable forces at work. The players were energized by all those positive intentions coming at them from everywhere. Patrick Roy even recounted an unusual anecdote that he and his wife had to take a taxi one night and the taxi driver gave him a tiny lucky elephant so the team would win the cup. From then on as soon as I entered the Forum I went to see the ice and asked the Little Angels to help the players. When I entered the Mise au JeuMado, an extraordinary colleague who is a huge Canadien's fan, would ask me if I had placed the Little Angels on the ice. One day she told M. Jean-Yves Poirier, who worked at Effix  the marketing and promotion agency for the Canadiens : " M. Poirier! Lena puts Little Angels on the  Canadiens and they win! " Everybody was talking about it at the time. Normand, our barman, would show me his miniature  Stanley Cup that he then placed on the bar as a sign of support for the team.  Of course, there were still people who doubted, even Jacques Demers vacillated a few days before the victory. And then, only near the end, on June 6th, 1993, in the face of inexplicable and cumulative victories the likes of which had never been seen in professional sports, he invoked  Saint Joseph

I had a final gesture to perform that seemed impossible for me to do. In 1986, I had written, trembling, in the visitor's book in the Salon des Canadiens, a 'good luck' wish when we had been sent there to serve a luncheon. I wondered if all my prayers would come to naught if I could not execute this final gesture. Then suddenly, like in 1986, we were summoned to serve a luncheon in the Salon des Canadiens. I was intimidated and scared M. Laniel, the director of the  Mise au Jeu, would discover me writing in the guest book but I did it anyway! No going back now! 

Every goal scored by the Habs during an extra time would manifest when we joined hands and thought about the Little Angels. Each one! Finally we had arrived at the determining game June 9, 1993.  Many experts doubted that we could defeat the Los Angeles Kings and  Wayne Gretsky who was the best player in the NHL at the time. All the Montreal celebrities were at the Forum that night. In my section, I was serving Céline Dion and René Angelil, who went to the champagne celebrations with the team after the victory. Although our boss did not want us to leave the Mise au Jeu during the games, we all got out to watch this peerless match. We were at the 200 level so we had a great view of the ice. And finally, the victory! The joy and the fury were unbelievable! Everything flew in the air and our objective was reached and there I was with a clear field of vision to witness it all. What a great gift! 

In time I found out in a conversation with the legendary Jean Béliveau, that I had the pleasure to interview when I worked at radio Choq.fm, now Choq.ca, that an order of nuns would send blessed bread to the players during the series when he played hockey. 

My prayer was for a long work season at the  Forum and to experience there a Stanley Cup victory by the Canadians. We got this marvelous work season with enthusiastic clients and an electrifying ambiance. The Canadiens won the Stanley Cup. I spent Sunday June 13, 1993 at the Grand Prix du Canada not only with the Stanley Cup but with the entire team!  That is where I told the story of the Little Angels to  Kirk Muller and I gave him the vial of Angel oil that I kept on me at all times. The circle was complete. Thank You Little Angels! 

Certains de mes amies et amis de la Mise Au Jeu. /
A few of my friends and colleagues from the Mise au Jeu.
The Force, Power, Spirit or God, however you want to call that mystery that interacts with us, is constantly showing us its intention. This story illustrates that interaction between Spirit and a community. What I concluded was that it doesn't matter how you call It. It is clear that everyone used a term they felt identity with: the Ghosts, the Angels, the miniature Stanley Cup that was Normand's magic wand. To me that is the biggest lesson of all in this world ruined by archaic fundamentalism not based on the living Spirit but on the ancient dictates of patriarchs whose service to humanity must evolve and who must recognize that our perceptions of the spiritual in nature are evolving too. We perceive dimensions of the universe that were unimaginable to our ancestors. The other important lesson is that it was the feeling of unconquerable faith that activated all the energies that led to a wonderful victory! This is the gift to you here and now and whenever you feel the need to remember how powerful unconquerable faith is!

-LENA GHIO