The Force at work / La Force en action

The Force at work / La Force en action
Read the whole story now being read around the world! / Lisez toute l'histoire maintenant lue autour du monde!

Sunday, February 23, 2014

1+1=1 & Micropolitiques

 Français plus bas
Vernissage 1+1=1 /photo Lena Ghio © 2014
This Thursday February 21 2014, an enthusiastic crowd  gathered  for the opening of the exhibition 1+1=1 at the Montreal Museum of Fine Arts. This first collaboration between the two Montreal Museums highlights the 50th anniversary of the Montreal Museum of contemporary art. JOHN ZEPPETELLI, Director and Chief Curator at the MAC, as well as STÉPHANE AQUIN, Curator of Contemporary Art at the MMFA, worked together to present us an exhibition rich in color. We see works from NICOLAS BAIER, BETTY GOODWIN, and CINDY SHERMAN for example, that resume the last fifty years of artistic practice in North America. However my favorite piece is an installation with video from TONY OURSLER entitled I can’t hear you (Autochthonous). Two heads are formed with pillows unto which are projected two faces that express a myriad of emotions.
The exhibition will be opened until June 15th 2014.
Tony Oursler I can't hear you, 1995

In Laval, another kind of exhibition from the Iranian born SAYEH SARFARAZ touched my heart. A detail from her piece Micropolitiques, 2014, attached here,  reveals an untenable reality. What appear to be children playing becomes dangerous and menacing once you notice the toys are machine guns. Amnesty International supports the artist for her political engagement. CLAIRE MOEDER is the curator of the exhibition that will be opened from February 23 2014 until April 27 2014 at Maison des Arts. 

FRANÇAIS


Le jeudi 21 février 2014, une foule enthousiaste attend l’ouverture de l’exposition 1+1=1 au Musée des Beaux Arts de Montréal. Cette première collaboration entre les deux musées Montréalais souligne le 50e anniversaire du Musée d’art contemporain de Montréal. JOHN ZEPPETELLI, directeur et commissaire en chef au MAC, ainsi que STÉPHANE AQUIN, commissaire en art contemporain au MBAM, ont œuvré ensemble pour nous présenter une exposition qui nous en montre de toutes les couleurs. On voit des œuvres de NICOLAS BAIER, BETTY GOODWIN, et  CINDY SHERMAN par exemple, qui résument les cinquante dernières années de pratiques artistiques en Amérique du Nord. 
Sayeh Sarfaraz, détail Micropolitiques, 2014 http://vimeo.com/86899189

 Cependant mon coup de cœur est une œuvre de TONY OURSLER intitulée I can’t hear you (Autochthonous), une installation complexe avec des têtes d’oreillers sur lesquelles sont projetés des visages aux expressions perplexes.
L’exposition se déroule jusqu’au 15 juin 2014.

À Laval, une exposition de l’artiste d’origine Iranienne SAYEH SARFARAZ m’a touché le cœur. Une portion de sa toile Micropolitiques rattachée ici dévoile une réalité insoutenable. Ce qui semble être un jeu d’enfant devient dangereux et menaçant quand on remarque que les jouets sont des mitraillettes. L’artiste est soutenue par Amnistie Internationale pour son engagement politique. CLAIRE MOEDER est la commissaire de l’exposition qui se tiendra du 23 février 2014 au 27 avril 2014 à la Maison des Arts.

-LENA GHIO







Sunday, February 16, 2014

HARMONIE LEHRE @ SAT

 Français en bleu
We enter one world of wonder after another.
On entre dans un monde de merveille après l'autre.
Photo © Lena Ghio
From left to right/ De gauche à droite: Maestro Kent Nagano,
Director/ Réalisateur Michel D.T Lam,
Sound Director/ Réalisateur Son Carl Talbot
Photo© Lena Ghio
The SAT has achieved a master stroke by combing its unsurpassed technical skills with those of Maestro KENT NAGANO of the OSM, the music of JOHN ADAMS and the brilliant artistic vision of the team at SAT including Artistic Director MONIQUE SAVOIE, Producer PASCAL PELLETIER and more.

While lying down comfortably inside the Satosphere, we are taken on a journey that begins at a concert at Place des Arts and takes us across the universe and dimensions.

This extraordinary show will begin this February 19 2014 and go on until March 21 2014. And don't forget you can have an exquisite dinner at the Food Lab where a team of chefs are always experimenting with the most exciting recipes.

-LENA GHIO

FRANÇAIS

La SAT a accompli un coup de maître en combinant ses talents technologiques insurpassés avec ceux de Maestro KENT NAGANO de l' OSM, la musique de JOHN ADAMS et la brilliante vision artistique de l'équipe de la SAT dont la Directrice Artistique MONIQUE SAVOIE, le Producteur PASCAL PELLETIER et plus.

Pendant que nous sommes étendus comfortablement à l'intérieur de la Satosphère, nous sommes transportés dans un voyage qui commence lors d'un concert à la Place des Arts et nous emmène au bout de l'univers et des dimensions.

Ce spectacle extraordinaire débute ce  19 Février 2014 et se poursuit jusqu'au 21 Mars 2014. Surtout n'oubliez pas que vous pouvez avoir un souper exquis au Laboratoire Culinaire où une équipe de chefs est toujours en train d'expérimenter avec les recettes les plus excitantes.

-LENA GHIO

Thursday, February 13, 2014

Winter / Hiver 2014 @ MAC



Français en bas


This winter the Museum of contemporary art of Montreal fills all our senses. The ADRIAN PACI exhibition, LIVES IN TRANSIT, curated by MARIE FRASER, questions migration and immigration of human beings in our geopolitical world through painting, sculpture, and video installation. Going in you see the video installation The Encounter, 2011, a reflection on repeated gestures as modes of socialization. The artist is filmed as he shakes hands with a multitude of people that have come to greet him outside the church of San Bartolomeo. A little further you see the installation Last Gestures, 2009, that causes the most unusual phenomenological impression as two bars, one green on the left and one red on the right, become superimposed on the otherwise familiar images. Here it is the story of a young girl leaving her family to go live with her husband. Of all the pieces, it is the sculpture Home to go, 2001, that moves me the most. It is a sculpture of the artist in plaster and marble powder, life size, he is transporting his roof, which can transform into wings, in his migratory march. This work grasps what being human is with simplicity and elegance like no other.

From left to right/ De gauche à droite: Paul Butler,
Louis-Philippe Côté, Hajra Waheed, Lesley Johnstone,
David Elliott. Photo © Lena Ghio
COLLAGES: Gestures and Fragments, curated by LESLEY JOHNSTONE, gathers 8 Canadian artists: DAVID ELLIOTT, LUANNE MARTINEAU, LOUIS-PHILIPPE CÔTÉ, HAJRA WAHEED, PAUL BUTLER, THOMAS CORRIVEAU, TREVOR MAHOVSKY and RHONDA WHEPPLER: that present colorful and fascinating collages. The work of decoupage by HAJRA WAHEED A Short Film from the Sea of Change: Character 1: In the Rough, 2013, held my attention a long time. This piece that uses dark wood shelves and boards transports us into a Zen space, reminiscent of a temple with cutouts disposed to form a symbolic language.

CHRISTIAN MARCLAY’s THE CLOCK completes the winter presentation in the galleries. Curator FRANÇOIS LE TOURNEUX tells us how the time, image, and music create an effective tension that keeps the audience captivated. Indeed the piece unfolds in real time and gives us the impression that we are following a long intrigue at once familiar and unwonted. The most beautiful faces of international cinema surface in one clip after the next. The work took 3 years to complete.

The Clock is a 24 hours masterpiece but will be presented in its entirety only 5 times. MAKE A NOTE OF THE FOLLOWING SCHEDULE:

PREMIERE beginning February 21 2014 at 6:00 pm until February 22 2014 at 6:00 pm FREE!!!
NUIT BLANCHE     March 1 2014 begins at 11:00 am until March 2 2014 at 6:00 pm.
NOCTURNE             March 7 2014 begins at 11:00 am until March 8 2014 at 6:00 pm
For the Max And Iris Stern Symposium     April 4 2014 begins at 11:00 am until April 5 2014 at 6:00 pm
CLOSING                 April 19 2014 begins at 11:00 am until April 20 2014 at 6:00 pm

There will be line-ups as there are only 36 sitting places with a maximum of 80 persons total. If you leave for whatever reason, you will have to get back in line. IT IS WORTH IT!

-LENA GHIO

FRANÇAIS

From left to right/ de gauche à droite: John Zeppetelli,
Adrian Paci, Marie Fraser Photo © Lena Ghio

Cet hiver, le Musée d’art contemporain de Montréal nous en met plein les sens. L’exposition d’ADRIAN PACI, Vies en transit, commissaire MARIE FRASER, questionne la migration et l’immigration des humains dans notre monde géopolitique par le biais de la peinture, de la sculpture, et de l’installation vidéo. En entrant on rencontre l’installation The Encounter, 2011, une réflexion sur les gestes répétés dans nos modes de socialisation. L’artiste se fait filmer en train de donner la main à une multitude de personnes qui se déplacent pour le saluer devant l’église de San Bartolomeo.  Un peu plus loin on voit l’installation Last Gestures, 2009, qui cause la plus étrange impression phénoménologique alors que se superposent deux barres, une verte à gauche et une rouge à droite, sur les images autrement très familières. Ici c’est l’histoire d’une jeune fille qui quitte sa famille pour suivre son mari. De toutes ses pièces, c’est la sculpture Home to go, 2001, qui m’émeut le plus. Une sculpture de l’artiste en poudre de plâtre et marbre, grandeur nature, qui transporte son toit, qui peut se transformer en ailes, dans sa marche migratoire. Cette œuvre saisit l’humain avec simplicité et élégance comme nulle autre.

COLLAGES: Geste et Fragments, commissaire LESLEY JOHNSTONE, rassemble 8 artistes Canadiens: DAVID ELLIOTT, LUANNE MARTINEAU, LOUIS-PHILIPPE CÔTÉ, HAJRA WAHEED, PAUL BUTLER, THOMAS CORRIVEAU, TREVOR MAHOVSKY et RHONDA WHEPPLER: qui nous présentent des collages colorés et fascinants. L’œuvre de découpage de HAJRA WAHEED A Short Film from the Sea of Change: Character 1: In the Rough, 2013, a tenu mon attention longtemps. Cette pièce qui se sert d’étagères et de panneaux en bois foncé nous transporte dans un espace Zen, rappelant un temple avec les découpures disposées pour former un langage symbolique.

THE CLOCK de CHRISTIAN MARCLAY complète la présentation hivernale dans les galeries. Le commissaire FRANÇOIS LE TOURNEUX nous raconte comment l’heure, l’image, le temps et la musique créent un effet de tension qui captive l’auditoire. En effet, la pièce qui se déroule en temps direct nous donne l’impression de suivre une longue intrigue qui est à la fois familière et insolite. Les plus beaux visages du cinéma international surfacent un à un. L’œuvre a pris 3 ans à réaliser.

The Clock est une œuvre qui dure 24 heures mais elle sera présentée dans sa totalité seulement 5 fois. PRENEZ NOTE DE LA CÉDULE QUI SUIT :

PREMIÈRE début 21 Février 2014 à 18:00  jusqu’au 22 Février 2014 18:00 GRATUIT!
NUIT BLANCHE    1er Mars 2014 début à 11:00 jusqu’au 2 Mars 2014 à 18:00
NOCTURNE           7 Mars 2014 début à 11:00 jusqu’au 8 Mars 2014 à 18:00
Pour le Colloque Max and Iris Stern   4 Avril 2014 début à 11:00  jusqu’au 5 Avril 2014 à 18 :00
FERMETURE         19 Avril 2014 début 11:00 jusqu’au 20 Avril 2014 à 18 :00

Il y aura des files d’attente puisqu’il y a seulement 36 places assises et l’espace contient un maximum de 80 personnes à la fois. En plus si vous quittez votre place pour n’importe quelle raison, vous retournerez en ligne d’attente. ÇA VAUT LA PEINE!

-LENA GHIO

Thursday, February 6, 2014

Photographing the Arab city in the 19e century // Photographier la ville arabe au 19e siècle



Français plus bas

In the octagonal room at the CCA are distributed, like so many windows opening onto another time, delicate photos of another world. This exquisite panorama constitutes the beginning of photography in the Middle East at the end of the 19th century and beginning of the 20th.

Many enterprises from different countries sent photographers to the Orient because these countries were unknown to the European masses that were hungry to know these mysterious lands with flying carpets and a thousand and one nights. Also at that time there was a strong passion for archeology and these professionals documented in detail the multiple discoveries they made in the Orient. The result of these efforts is a collection of textured and enchanting photos.

Cutting the octagonal room is a glassed long piece of furniture inside which are immense books of extreme beauty opening onto images of people from a long ago era. This layout is deliberate so as to repeat the motif of the Arab city that is built in layers to preserve the privacy of its inhabitants. Certain sectors end in cul-de-sac to stop the advance of unknown visitors. During the exhibition, you will discover the esoteric philosophies of Islam expressed in the architecture of their impenetrable cities.

The curator of the exhibit is JORGE CORREIA, Associate Professor at the School of Architecture, University of Minho in Portugal.

FRANÇAIS


Dans la salle octogonale du CCA sont disposées, comme autant de fenêtres s’ouvrant sur un autre temps, de délicates photos d’un autre monde. Ce panorama exquis constitue les débuts de la photographie au Moyen Orient à la fin du 19e siècle et au début du 20e.

Plusieurs entreprises de différents pays avaient envoyé des photographes en Orient car ces pays étaient inconnus par les masses Européennes qui étaient avides de connaître ces mondes mystérieux avec des tapis volants et les milles et une nuits. Aussi à ce temps-là il y avait une forte passion pour l’archéologie dont les professionnels documentaient en détail les découvertes multiples fait en Orient. Le résultat de ces efforts est une collection de photos texturées et enchanteresses.

Tranchant la salle octogonale il y a un long meuble vitré dans lequel des livres immenses d’une extrême beauté s’ouvrent sur des images d’un peuple étrange d’une ère passée. Cette disposition est délibérée pour répéter un motif de la ville Arabe qui est construite par couches qui préservent l’intimité des habitants. Certains secteurs se terminent donc en cul-de-sac pour arrêter l’avance du visiteur inconnu. Lors de l’exposition, vous découvrirez les philosophies ésotériques de l’Islam exprimées dans l’architecture de ses villes impénétrables.

Le commissaire de l’exposition est JORGE CORREIA, professeur à l’école d’architecture de l’Université de Minho au Portugal.

-LENA GHIO

SUPERWOMAN avec FANNY DUBOIS et SOPHIE CABOT

Ce 30 janvier dernier j'ai rencontré FANNY DUBOIS lors de son exposition avec l'artiste SOPHIE CABOT qui elle était absente. Les deux exposaient leurs oeuvres récentes à ATELIER B.R.I.C. Espace 514 au Belgo. Fanny et moi avons eu une discussion fort passionnante sur la condition féminine, le sujet exploré par son oeuvre. Par exemple le fait que seules les femmes doivent donner ou non leur corps au processus de reproduction de l'espèce. Qu'importe le choix fait, celles-ci seront jugées. Certaines de nos consoeurs n'auront jamais l'option du choix car certains hommes ont décidé qu'il en serait ainsi! Nous avons pris ensemble le moment pour apprécier avec une gratitude extrême la liberté dont nous pouvons jouir ici, nous femmes!

Retenez les noms de ces deux artistes pour l'avenir, car tristement leur exposition SUPERWOMAN se terminait le 1er février!
BEAU TRAVAIL LES FILLES!!!

-LENA GHIO