The Force at work / La Force en action

The Force at work / La Force en action
Read the whole story now being read around the world! / Lisez toute l'histoire maintenant lue autour du monde!

Tuesday, April 26, 2011

BILL CUNNINGHAM


En Français plus bas

Yesterday I went to the exclusive opening of the movie BILL CUNNINGHAM NEW YORK at CINÉMA DU PARC. It is a delightful look at the life and work of this beloved New York fashion photographer. He works for The New York Times and roams the city looking for his next fashion shot.

The movie is very exciting as we meet some of New York's most stylish fashionistas, it takes us into exclusive high society soirées where Bill now looks for the most elegant people to photograph, and it takes us to NEW YORK! I love New York!

I loved the movie's colors, the beautiful people, the fun of fashion, but mostly I fell in love with the 82 year old dynamo that is still putting in his full day of work because it is his life passion.
I LOVE THIS MOVIE!

I posted a link to some of his pages in The New York Times below.

The movie will be shown exclusively at CINÉMA DU PARC beginning April 29, follow the link on the left for the entire schedule.
Wear your beautiful shoes ;o)

-Lena Ghio

FRANÇAIS

Hier je me suis rendue au visionnement exclusif pour l'ouverture du film BILL CUNNINGHAM NEW YORK au CINÉMA DU PARC. C'est un regard délicieux sur la vie et l'oeuvre de ce photographe de mode bien-aimé de New York. Il travaille pour The New York Times et circule les rues de la ville à la recherche de son prochain cliché de mode.

Le film est très excitant alors que nous y rencontrons les fashionnistas les plus stylés, qu' il nous transporte dans les soirées les plus exclusives de la haute société New Yorkaise où Bill cherche pour les personnes les plus élégantes à photographier, mais plus important, il nous transporte à NEW YORK! J'adore New York!

J'ai adoré les couleurs du film, le beau monde, le plaisir de la mode, mais principalement je suis tombé amoureuse de ce dynamo de 82 ans qui travaille encore tous les jours parce que c'est la passion de sa vie!
J'ADORE CE FILM!

J'ai mis un lien vers ses pages dans The New York Times plus bas.

Le film sera diffusé en exclusivité au CINÉMA DU PARC à partir du 29 avril, suivez le lien à gauche pour avoir accès à la cédule complète.
Portez vos plus belles chaussures ;o)

-Lena Ghio

bill cunningham - NYTimes.com Search

bill cunningham - NYTimes.com Search

Saturday, April 23, 2011

RED FLAG // DRAPEAU ROUGE


En Français plus bas

To accompany the magnificent exhibit The Warrior Emperor and China's Terracotta Army, the Montreal Museum of Fine Arts presents Red Flag, Contemporary Chinese Art in Montreal Collections curated by Stépane Aquin.

The art world is on fire for the works of Chinese contemporary artists. When you visit this exhibit you will understand why. The artists reveal their impressions of the fast evolving urbanization of China, the loss of traditional values, overpopulation, and both a quest for identity and its repression through many causes. More importantly, they give us a glimpse of one possible global future for mankind should our populations continue to grow and our space and resources continue to shrink.

The work I chose to summarize the impression of my tour is one by the GAO brothers: Sense of Space-Wake. Young naked men are literally boxed-in. I can sense the powerless frustration and the claustrophobia they feel. But there is nothing we can do about getting them some relief and it feels like they are telling us as much about their position. There is no vision of outside, of nature, of hope. This piece is hauntingly beautiful. And it is not alone.

If you are taking a leisurely walk in our fair city, do walk in for a visit. It is free and opened until June 19.
Detailed information on the link on the left.

-Lena Ghio

FRANÇAIS

Pour accompagner l'exposition magnifique L'Empereur Guerrier de Chine et son armée de terre cuite, le Musée des Beaux-Arts de Montréal présente Drapeau rouge, art contemporain chinois dans les collections Montréalaises. Stéphane Aquin, conservateur de l'art contemporain au Musée est responsable de la présentation.

Le monde de l'art est en feu pour les oeuvres d'artistes Chinois contemporains. Quand vous visiterez l'exposition, vous comprendrez pourquoi. Les artistes nous révèlent leurs impressions de l'évolution rapide de l'urbanisation en Chine, la perte de valeurs traditionelles, la surpopulation, et en même temps une quête d'identité et sa répression par plusieurs causes. Plus important, ils nous donnent un apperçu sur un dénouement possible pour l'avenir global de l'humanité si nos populations continuent à grandir au même rythme que nos ressources et notre espace diminuent.

L'oeuvre que j'ai choisi pour résumé l'impression que m'a laissé ma visite est une oeuvre photographique des Frères GAO : Impression d'espace- Veille. Des jeunes hommes nus sont littéralement emboîtés. Je peux ressentir l'impuissance, la frustration, la claustrophobie qu'ils ressentent. Mais on n'y peut rien. On ne peut pas les soulager et on a l'impression qu'ils nous en disent autant d'eux-même. Il n'y a pas de vision vers l'extérieur, vers la nature, ni une d'espoir. Cette pièce est envoûtante de beauté. Et elle n'est pas la seule.

Si vous prenez une marche dans notre belle cité, rendez vous au Musée pour une visite. C'est gratuit et présenté jusqu'au 19 juin.
Informations détaillées sur le lien à gauche.

-Lena Ghio

photo:
Gao Brothers
Zhen Gao
Born in Jinan, China, in 1956
Qiang Gao
Born in Jinan, China, in 1962
Sense of Space – Wake
2000
Chromogenicprint
115.5 x 145.5 cm (à vue)
Purchase, The Museum Campaign 1988-1993 Fund
Inv. 2010.855

Frères Gao
Zhen Gao
Né à Jinan (Chine) en 1956
Qiang Gao
Né à Jinan (Chine) en 1962
Impression d’espace – Veille
2000
Épreuve à développement chromogène
115,5 x 145,5 cm (à vue)
Achat, fonds de la Campagne du Musée 1988-1993
Inv. 2010.855

Monday, April 4, 2011

PROJECT//PROJET @ DHC/ART


Atelier / workshop @ DHC/ ART Photos © Lena Ghio, 2011 
En Français plus bas

On Saturday March 26 I participated to PROJECT @ DHC/ART, an educational event that was opened to the public. On the photo above you can see the beautiful workspace, the group I was a part of, Maude our educator, and the wall where all the works will be assembled.
It was a great afternoon. See my piece below.
THANK YOU DHC/ART
-Lena Ghio

FRANÇAIS

Samedi le 26 Mars j'ai participé au PROJET @ DHC/ART, un événement éducatif qui était ouvert au publique. Sur la photo au dessus vous voyez le bel atelier, le groupe dont je faisais partie, Maude notre éducatrice, et le mur où seront assemblés toutes les oeuvres.
Ça été une merveilleuse après-midi. Voyez ma pièce ci-dessous.
MERCI DHC/ART

-LENA GHIO

Sunday, April 3, 2011

# 351 my contribution/ ma contribution


DISTILLED SPIRIT an impromptu performance by Lena Ghio @ DHC / ART © 2011
En Français plus bas

For my contribution to PROJECT at DHC/ART I used one of my favorite photos. From October 2009 to December 2010 I have made a study on the form making propensity of time and space by photographing the Sun at specific times and positions in the sky. My past observations suggested I would find clouds adopting human forms at the times I had calculated.

These photographs are fascinating to me because they reveal so much about so many subjects:

-The Maya and the Aztecs built their societies on their obsession with time and their tendency to relentlessly observe the sky, the movements of the Sun, Moon, and Venus. Quetzalcoatl, the plumed serpent God, has been represented as a face with an open mouth emerging from the Sun. I believe my photographs reveal what these ancient people had observed: that there are exact moments when human features appear in the clouds as they flow in front of the Sun.

-I believe the theory of everything must include a wider concept of time than is now being used by physicists. The results I have yielded from various studies prove I am right about this fact. While scientists at CERN, who do great work, will spend billions of dollars and vast resources to verify if atoms colliding will reveal the origins of the universe, I calculated a time and a place to capture water molecules dancing in the sunlight to form distinct human faces. Doesn't that suggest another view about the origins of the universe we now know? And what about quantum theory in this situation? Is my expectation to perceive human faces what compelled the water molecules to take these remarkable human features?

Still, I am a certified artist and my photos were part of my first photography project. But I was stuck in the two dimensional nature of the photos, and there was nothing more I could do with them at this time, to integrate them as art pieces. After visiting the CEAL FLOYER exhibit with an educator, our educator was MAUDE, I was inspired!

On the left you can see the process of my work. Far left is the original photo. Next, the composite I made by sharpening, cropping, and filtering the original image. I cut the 6X4 photo into pieces, added amber liquid glue to stand in for a shot of whiskey, placed everything in the plastic bag provided, and then called the whole thing : DISTILLED SPIRIT. To complete the process I had to place my piece on the wall where there will be 750 such works added by all contributors.

I was delighted that I stepped out of my usual way of approaching my photography.

You will soon be able to see each piece on the DHC/ART website, and find out the names of each collaborator.
A link to the DHC/ART website is on the left.
Click on the image above to get a closer view.

-Lena Ghio

FRANÇAIS

Pour ma contribution à PROJET à DHC/ART j'ai utilisé une de mes photos favorites. Depuis Octobre 2009 à Décembre 2010 j'ai réalisé une étude sur la propension formatrice du temps en photographiant le Soleil à des moments précis et à des points spécifiques dans le ciel, ou l'espace. Mes observations passées suggéraient que je trouverais des nuages qui adopteraient des formes humaines aux lieux et moments que j'avais calculés.

Ces photographies me fascinent car elles révèlent tant de choses sur tant de sujets:

-Les Mayas et les Aztèques ont bâtit leurs sociétés autour de leur obsession avec le temps et leur infatigable tendance à observer le ciel, les mouvements du Soleil, de la Lune, et de Vénus. Quetzalcoatl, le Dieu serpent à plume, a été représenté par un visage humain avec la bouche ouverte qui émergeait du Soleil. Je crois que mes photos révèlent ce que ces anciens peuples avaient observé: qu'il y a des moments exactes où les nuages adoptent des formes humaines en passant devant le Soleil.

-Je crois que la théorie de tout doit inclure un concept plus large de ce qu'est le temps que celui qui est en usage présentement par les physiciens. Les résultats que j'ai obtenu des études variés que j'ai réalisé prouve que j'ai raison sur ce fait. Pendant que les scientifiques à CERN, qui font du beau travail, dépenseront des milliards de dollars et des ressources immenses pour vérifier si la collision de deux atomes révélera les origines de l'univers, j'ai calculé un moment et une place pour capturer les molécules d'eau qui en dansant devant les rayons du Soleil formaient des visages humains distincts. Cela ne vous suggère-t-il pas la possibilité d'une autre perspective sur les origines de l'univers que nous connaissons? Et que dire de la théorie des quanta dans ce cas? Est-ce mon attente de percevoir les visages qui a propulsé les molécules d'eau à prendre ces formes humaines?

Néanmoins, je suis une artiste certifiée et ces photos résultent de mon premier projet de photographie. J'étais coincée das les deux dimensions de l'image et je ne voyais pas d'autre interprétation possible, à ce moment, pour en faire de l'art. Après avoir revisité l'exposition de CEAL FLOYER avec une éducatrice , celle en charge de mon groupe se nommait MAUDE, j'ai été inspirée!

À gauche vous voyez mon processus de travail. À l'extrême gauche c'est la photo originale. À côté, la composition que j'ai fait à partir de l'originale en aiguisant l'image, en la découpant, et en la filtrant. J'ai ensuite découpé la photo 6X4 en pièces, j'ai ajouté une colle liquide de couleur ambre pour symboliser un once de whiskey, j'ai placé le tout dans le petit sac en plastique fournit et je l'ai nommé : DISTILLED SPIRIT. Pour compléter le processus je devais positionner le petit sac sur le mur où seront placés près de 750 autre pièces similaires ajoutées par les autres contributeurs.

J'étais enchantée d'être sortie de mon approche habituelle à la photographie.

Vous pourrez voir toutes les pièces sur le site web de DHC/ART ainsi que les noms de tous les collaborateurs.
Le lien à DHC/ART est dans la collone de gauche.
Pour mieux voir les détails de mon projet, cliquez sur l'image.

-Lena Ghio