The Force at work / La Force en action

The Force at work / La Force en action
Read the whole story now being read around the world! / Lisez toute l'histoire maintenant lue autour du monde!

Sunday, November 29, 2015

Céleste Boursier-Mougenot

                                                         Watch - Regardez Photo courtesy of Ben Mirin

Français plus bas

from here to ear v.19  @ Montreal Museum of Fine Arts 25 NOV 2015 > 27 MAR 2016

We have had a soft fall in the city so far. Still it is nice to be reminded of spring and summer as this installation from French artist Céleste Boursier-Mougenot did for me. Museum Director, Madame Nathalie Bondil, told us the decision to bring this installation to Montreal is aligned with the long running theme of uniting music with the visual arts. Indeed this is a unique concept explored by Boursier-Mougenot who has done many versions of this project through the years. When I asked him what had inspired him, he told me, with quite a surprising slice of wit, that since he did not know how to play the guitar, he would let the finches do it for him. You will be astonished at the beautiful improvisations the 70 birds create as they move through the space that is structured like a park with pools of water, pathways, and cymbals placed here and there. This work is from the artist that had been chosen for the 2015 Venice Biennale to represent France with the most intriguing presentation of 8 specially mounted trees that would produce sounds and were allowed to move about the French pavilion. 

FRANÇAIS

from here to ear v.19  @ Musée des Beaux-Arts de Montréal 25 NOV 2015 > 27 MAR 2016

Céleste Boursier-Mougenot Photo © Lena Ghio 2015
Nous avons eu un automne doux jusqu'à date dans la ville. Quand même c'était bon de se faire rappeler le printemps et l'été, ce qu'a fait pour moi l'installation de l'artiste Français Céleste Boursier-Mougenot. La Directrice du Musée, Madame Nathalie Bondil, nous rappelle que la décision de réaliser cette installation à Montréal est en ligne avec le thème d'unir la musique et les arts visuels, un thème qui a été exploré dans plusieurs expositions majeures du Musée dans les années récentes. En effet c'est un concept unique qu'explore Boursier-Mougenot qui a dans le passé réalisé plusieurs versions du projet. Quand je lui ai demandé ce qui l'avait inspiré, il m'a répondu, avec une tranche d'esprit assez surprenante, que, puisqu'il ne savait pas jouer de la guitare, il ferait jouer les pinsons. Vous serez épatés par les belles improvisations musicales que produisent les agissements des 70 pinsons alors qu'ils bougent à travers l'espace qui est aménagée comme un parc avec des petites étants d'eau, des chemins, et des cymbales placées ici et là. Cette oeuvre est réalisée par l'artiste qui a représenté la France à la Biennale de Venise de 2015 avec une installation des plus intriguante constituée de 8 arbres spécialement montés pour produire des sons et libre de se mouvoir dans l'espace et les jardins du pavillion Français.

-LENA GHIO

Wednesday, November 25, 2015

souk @ SAT 25 > 29 NOV 2015

Photos © Lena Ghio 2015
« La Société des arts technologiques [SAT] est fière de vous inviter à la 12e édition du souk @ sat, du 25 au 29 novembre prochain, sous la direction d’Azamit. Avec un nombre record de plus de 15 000 visiteurs en 2014, l’événement ajoute une journée à cette édition passant de quatre à cinq jours.

Photos © Lena Ghio 2015
Le souk est une plateforme où les artistes ont l’occasion de dévoiler leurs oeuvres et produits à un public ouvert, curieux et avide de découvertes. »

Photos © Lena Ghio 2015
Si vous cherchez LE cadeau original pour le temps des fêtes, vous le trouverez ici!
SAT

1201 boul. St-Laurent, Montréal

25 -26 - 27 novembre - 12h à 21h
28 - 29 novembre - 12h à 19h

En plus vous pourrez rencontrer les créateurs qui sont épatants!

-LENA GHIO

Saturday, November 21, 2015

COUPE TOHU 2015

De gauche à droite: les deux capitaines Laurent Paquin Les Humoristes avec Réal Bossé Les Comédiens / Patrick Huard détendu avant le match / Ève Landry Les Comédiens avec Virginie Fortin et Tammy Verge Les Humoristes.
Photos © Lena Ghio 2015
Ce jeudi, je me suis rendue au Cocktail VIP de la Soirée-BénéficeCOUPE TOHU 2eme Édition.
C'était un moment pour se mêler avec les artistes, les gens d'affaires, et s'amuser. Plusieurs corporations et entrepreneurs ont participé plus tard au souper Gala dont tous les bénéfices iront à la continuation de la Ligne Nationale d'Improvisation qui, comme toutes les entreprises culturelles, a subit l'effet de l'austérité financière de notre temps.

De gauche à droite: Frédéric Barbusci a pris le contrôle de ma caméra! Il me prend en photo avec les deux arbitres pour se prendre en selfie alors que je veux reprendre mon appareil. Le voici repentant à droite.
Photos © Lena Ghio 2015

Après le cocktail, durant lequel tous se sont bien amusés, nous avons pris place pour la joute. ALEXANDRE TAILLEFER, président d'honneur de la soirée, annonce le début de la compétition qui se joue en trois périodes tenses et éclatées. M.Taillefer avait aussi comme tâche d'animer l'encan crié et à la fin du match, de remettre la Coupe TOHU à l'équipe gagnante.

De gauche à droite: Alexandre Taillefer, homme d'affaire et grand mécène du milieu culturel de Montréal introduit le match / les deux capitaines se préparent pour le duel!
À la fin, ce sont Les Comédiens qui remportent la Coupe Tohu 7 à 6  /  Photos © Lena Ghio 2015 
Ce qui peut émerger comme création quand des comédiens et des humoristes se confrontent est hilarant. Plus de 700 personnes se sont réunis pour cette soirée et l'ambiance était tout à fait géniale, l'acceuil impeccable, le service extra!

Bien sur l'objectif de tout ça c'est de vous rappeler combien vous aussi pouvez profiter de la LNI qui évolue à Montréal depuis plus de trente ans et qui s'implique dans des compétitions internationales. La LNI a officiellement lancé une campagne de socio-financement  et compte sur son publique pour continuer à faire vivre ce style d'humour qui est tant aimé.


LA SAISON LNI 2016
Le premier match de la LNI a eu lieu le 21 octobre 1977 à minuit. Pour le clin d’œil, la saison de la LNI propose 21 matchs qui se dérouleront au Club Soda, du 8 février au 6 juin 2016. Les billets pour la saison 2016 de la LNI sont maintenant en vente ICI


-Lena Ghio
 « Le gâteau se partage à plusieurs. Et comme la LNI est spécialisée en théâtre improvisé, il est ardu d’identifier la part de gâteau qui lui revient. Alors elle innove. C’est ce qu’elle sait faire. Elle invente des manières de faire. Cette Coupe TOHU en est une, innovation, et sous peu, vous entendrez résonner cet appel à l’amour sur les réseaux sociaux.  » François-Étienne Paré, directeur artistique de la LNI
amour.lni.ca

Friday, November 20, 2015

At the movies, opening today!

Spotlight 

In 2002, a group of journalists working for The Boston Globe, in charge of a segment called Spotlight did what few reporters did at the time. They investigated the entangled corruption of a system, both religious and legal, that permitted pernicious child abuse to continue unchecked in the Roman Catholic church. This movie retraces the steps taken by the journalists as they followed every lead from victims to perpetrator. I just loved this movie! The cast is excellent and every character is represented with their unique features. MARK RUFFALO is Mike Rezendes, a man who forgets to eat when he is chasing a story; MICHAEL KEATON is Walter 'Robby' Robinson, the man in charge of the department; RACHEL McADAMS is Sacha Pfeiffer, a woman who attends church regularly with her grand-mother and will have to reveal the truth about their parish priest to the elderly woman; LIEV SCHREIBER is Marty Baron, the new Editor in Chief who gets the ball rolling on the investigation. STANLEY TUCCI is again great in the role of a supporting character actor as Mitchell Garabedian, a lawyer who has been trying to get justice for the victims for many years. The movie is exciting from beginning to end, coherent and consistent.  A must see!



CHIWETEL EJIOFOR is Ray, an investigator that is part of a tight knit team of investigators on top of their game when the call comes in that the body of a young girl has been found in a garbage dumpster. JULIA ROBERTS is Jess, his partner but also, as it cruelly turns out, the mother of the victim. NICOLE KIDMAN is new at the prosecutors office and shares a mutual yet unrequited attraction for Ray. JOE COLE plays the prime suspect for the crime and here is where the plot becomes unusual. The movie follows two investigations on the same crime but in two different time frames in tandem. The three lead characters recall their memories of the first investigation while we are witnessing the ongoing investigation in real time. So Joe Cole is Marzin, the original suspect, and Beckwith, the current suspect who is believed by Ray to be Marzin after surgery. The movie is a tense thriller that has two surprise ending back to back. It is brilliant the way Director and screenplay writer BILLY RAY, along with other writers JUAN JOSÉ CAMPANELLA and EDUARDO SACHERI who wrote "El secreto de sus ojos" bend time to bring us to a revulsive conclusion.


                                

Thursday, November 19, 2015

RIDM - deuxième semaine

« L’un des événements les plus marquants de cette semaine sera sans aucun doute la conférence de l’excellent compositeur Jóhann Jóhannsson qui aura lieu samedi 21 novembre à 14h15 dans l’Auditorium Alumni (H110) de l’Université Concordia. Gagnant du Golden Globe de la meilleure musique de film pour The Theory of Everything, Jóhann Jóhannsson est notamment connu pour ses diverses collaborations avec Denis Villeneuve, qui sera également présent pour l’occasion. Jóhann Jóhannsson et Denis Villeneuve aborderont non seulement leur relation de travail unique, mais aussi les enjeux de la composition musicale pour le cinéma. La conférence est gratuite et ouverte à tous. »




Un film intrigant, Ah Humanity! de Lucien Castaing-Taylor, Ernst Karel et Véréna Paravel examine le monde après une catastrophe nucléaire. Le film ne contient pas de dialogue mais plutôt s'exprime par des compositions sonores. Au Cinéma du Parc les 20 et 21 novembre.





Une Jeunesse Allemande un film de Jean-Gabriel Périot qui retrace la contre-histoire des mouvements sociopolitiques de la jeunesse allemande dans les années 60 et 70. Plusieurs artistes allemands nés dans ces années d'après guerre où des membres de leur famille étaient des Nazis ont vécu des difficultés d'adaptation très particlulières. Les années 60 et 70 sont d'une époque où la jeunesse était en révolte contre la pourriture de l'humain. Hélas, on semble revisiter les violences de l'homme. Il sera diffusé le 21 novembre à 19h au Pavillon Judith Jasmin- Annexe Salle Jean-Claude Lauzon.

Pour plus de détails sur toutes les activités, consultez ce site.

-LENA GHIO

Tuesday, November 17, 2015

CINÉMANIA finit en Beauté



LE GOÛT DES MERVEILLES remporte le GRAND PRIX MEL HOPPENHEIM

 C'est LE GOÛT DES MERVEILLES d’Éric Besnard qui s'est attiré les faveurs du Grand prix Mel Hoppenheim, principale récompense remise au Festival depuis sa création en 1998. Ce film émouvant suit Louise, une mère élevant seule ses deux enfants dans la campagne de la Drôme, depuis la mort de son mari. Un soir, tard, en revenant du marché, elle renverse un jeune homme sur la route. Atteint du symptôme d'Asperger, une forme d'autisme, il se révèle vite différent de la plupart des gens et sa capacité d'émerveillement pourrait bien changer la vie de Louise et de sa famille. Cette comédie romantique lumineuse est portée par Virginie Efira et Benjamin Lavernhe.

VOYAGE EN CHINE repart avec le PRIX DU PUBLIC TFO POUR LE MEILLEUR PREMIER LONG-MÉTRAGE

Parmi les sept premiers films éligibles au Prix du Public TFO, c'est VOYAGE EN CHINE de Zoltan Mayer que les spectateurs de CINEMANIA ont choisi comme grand favori. Le film était présenté en première nord-américaine à CINEMANIA. La talentueuse comédienne belge Yolande Moreau y tient le rôle principal. Elle interprète, avec grande justesse, une mère qui se rend en Chine pour récupérer le corps de son fils, mort dans un accident de voiture. Plongée dans une culture qui lui est totalement étrangère, elle réalise soudain que ce voyage sur les traces de son fils déclenche en elle une quête de soi revivifiante malgré son chagrin.

-LENA GHIO

MEDIA ART HISTORIES Re-Create 2015 WOW!

Manuelle Freire
Coordonnatrice de la Programmation
Programming Coordinator


mediaarthistory.org/recreate-2015         
emergingresearchers-mah2015.org
hexagram.ca
hexagram.ca/re-create-2015/blog/


Français en bleu




November 2015 has been a mild one so far with dashing colors and warmer than usual weather granting us plenty of sunshine and many varieties of still blossoming flowers. This wonderful climate was the backdrop of the Re Create Symposium of 2015. In spite of my excitement over the 5 day event I could only pack in about 10% of all the discussions, book launch, demonstrations and talks offered. So bear this in mind as I give you the following report.

Le mois de novembre 2015 n'a été, jusqu'à date, que douceur avec couleurs éclatantes avec des températures beaucoup plus chaudes que la normale, beaucoup de soleil et plusieurs espèces de fleurs en éclosion. Ce merveilleux climat était l'arrière plan du Colloque Re-Create 2015. En dépit de toute mon excitation durant ces 5 jours, je n'ai vu que 10% de toutes les discussions, lancements de livre, démonstrations et conférences qui étaient offerts. Prenez cela en note pendant que vous lisez ce reportage.


Left to Right / de Gauche à Droite: The first round table with speakers / La première table ronde avec les intervenants: Chris Salter, Oliver Grau, Michael Century, Louise Poissant, Georgina Born, Cheryl Sim and / et Gisèle Trudel : Copacabana Machine Sex: Behind the Scene, Bill Vorn: Keynote Speaker / Intervenante Principale Joan Jonas.
Photos © Lena Ghio, 2015
The first day ( Nov 4 ) and the next morning ( Nov 5 ) set the stage for the unfolding of the event by presenting various artistic and research practices from around the world. I arrived for the afternoon session which analysed the evolution and current status of Digital Art. OLIVER GRAU, editor of MediaArtHistories, tells us that Media Art is distinct from collectible art and is a field that is underrepresented in the current art world and that it suffers from lack of funding because of this. He makes us aware that there is a continuously evolving language between science and art, that institutional knowledge and new knowledge evolving from our new technologies lead the questions: What does the word research mean today? What is radical in today's thinking?

Le premier jour ( nov 4 ) et le matin suivant ( nov 5 ) préparent le terrain pour l'événement en présentant  des pratiques artistiques et de recherches variés d'autour du monde. Je suis arrivée dans la session d'après-midi qui a analysé l'évolution et le statut courrant de l'Art Digital.  OLIVER GRAU, editeur de MediaArtHistories, nous dit que le Média Art est distinct de l'art de collection et est un domaine qui est sous-représenté dans le milieu de l'art institutionel et que cela lui cause de souffrir par un manque de financement. Il nous fait prendre conscience qu'il y a un langage entre la science et l'art qui est en évolution constante, que les connaissances institutionnelles et les nouvelles connaissances qui évoluent des nouvelles technologies mènent aux questions suivantes: Qu'est-ce que le mot recherche veut dire aujourd'hui? Qu'est-ce qu'est la pensée radicale aujourd'hui?

Then MICHAEL CENTURY took the microphone to discuss his 1999 paper Pathways to Innovation in Digital Culture for which he received financial support from the Rockfeller FoundationHere he outlined an extraordinary list of practices and added that the list is growing everyday as art and science become more and more symbiotic. He recommended the book The New Production of Knowledge by MICHAEL GIBBONS. This site is a reference for many applications of new technologies in all facets of modern life.

Ensuite MICHAEL CENTURY prend le microphone pour discuter de son article de 1999 Pathways to Innovation in Digital Culture pour lequel il a obtenu du support financier de la Rockfeller Foundation. Ici il résume une liste extraordinaire de pratiques et ajoute que cette liste augmente à chaque jour alors que l'art et la science sont de plus en plus en symbiose.

Left to Right / Gauche à Droite: The second morning round table / La table ronde jour deux: Georgina Born, Yan Breuleux, Katja Kwastek, Martina Leeker + Irina Kaldrack & Sally Jane Norman: Event / Événement @ SAT, 2014 by/par Yan Breuleux: Keynote Speaker day 2 / Intervenante Principale  jour 2 Christine Van Assche.
Photos © Lena Ghio 2015
Next we listened to LOUISE POISSANT the recently appointed Scientific Director of FRQSC. She pointed out the various treatments of digital photography that enter into the category of New Media Art like augmented reality. She questioned the esthetics of technological art and the changes in perspective they bring about in each of us, like distortions of space-time for example.

Ensuite nous avons écouté  LOUISE POISSANT qui a été nommée récemment directrice scientifique du FRQSC. Elle a souligné les traitements variés de la photographie digitale qui permettent de l'insérer dans la catégorie Art des Nouveaux Médias comme la réalité augmentée. Elle a questionné l'exthétique de l'art technologique et les changements de perspectives qu'il apporte à chacun de nous, les distortions espace-temps par example.

GEORGINA BORN from Oxford University, who is a great example of the type of professor being forged by the hybridization of disciplines happening in most large institutions in the world, is a professor of anthropology and music. I enjoyed the perspective this allowed her to have on the issues being discussed. She focused on the ethnography of art-science and transdisciplinary experimentation. I loved that she raised questions we should all be asking ourselves as we move forward: What are we doing? Where is this taking us? There are ethical issues and funding issues to consider as everyday a new practice emerges.

GEORGINA BORN de l'université d'Oxford, qui est une excellente example du type de professeur en train de se forger avec l'hybridation des disciplines qui se passe maintenant dans les plus grandes institutions du monde, est professeure en anthropologie et en musique. J'ai beaucoup aimé la perspective que cela lui permet sur les sujets en discussions. Elle s'est concentrée sur l'ethnographie de l'art-science et les expérimentations transdisciplinaires. J'ai aimé qu'elle mentionne les questions qui devraient nous préoccupées alors que nous allons de l'avant: Que sommes nous en train de faire? Où cela nous emmène-t-il? Il y a des considérations d'éthique et de financement à considérer alors que chaque jour une nouvelle pratique émerge.

GISÈLE TRUDEL and CHERYL SIM closed the afternoon with a discussion on the important theme of "weaving strands" between what is happening in universities, cultural institutions and what artists outside those confines could be working on that could be neglected.

GISÈLE TRUDEL et CHERYL SIM ont clôturées l'après-midi avec une discussion sur le thème important de forger des liens entre ce qui se passe en institution universitaire, culturelle et ce sur quoi oeuvre les artistes hors-les-murs qui peut être négligé.

The evening was filled with a vernissage at Concordia's FOFA Gallery, a conference with the artist-scientists WHITEFEATHER HUNTER and TRISTAN MATHESON, who create art installations and new media installations from cell cultures. This was followed by an extraordinary keynote address from JOAN JONAS who retraced her practice all the way back to her work with mirrors and performance art. During the keynote address, Cheryl Sim told us they were preparing a retrospective of the American artist @ DHC /ART for next April.

La soirée a été remplie avec un versnissage à la Galerie FOFA de Concordia, une conférence avec les artistes-scientifiques  WHITEFEATHER HUNTER et TRISTAN MATHESON , qui créent des installations artistiques ou de nouveaux médias à partir de cultures cellulaires. Cela a été suivi d'une conférence extraordinaire avec l'artiste JOAN JONAS qui a retracé sa pratique jusqu'à ses débuts alors qu'elle explorait les miroirs et l'art de la performance. Lors de cette conférence, Cheryl Sim a annoncé que DHC /ART préparait une rétrospective sur l'artiste Américaine pour le mois d'avril prochain.

FOFA Gallery
Biomateria + Contagious Matters
Exhibition - WhiteFeather HUNTER + Tristan MATHESON,
Concordia University

Also seen that night / Aussi vu cette soirée là:  Copacabana Machine Sex: Behind the SceneBill Vorn
Left to Right / Gauche à Droite: The fabulous choice of books to be had with a discount / Le choix fabuleux de livres disponibles avec escompte: Keynote Speaker day 3 / Intervenante Principale  jour 3 Skawennati: TimeTraveller a web-serie conceived by / une série web conçue par Skawennati.
Photos © Lena Ghio 2015
On November 6th, the panel was presenting various practices from around the world while GEORGINA BORN was moderator. We heard from YAN BREULEUX, KATJA KWASTEK, MARTINA LEEKER + IRINA KALDRACK, and SALLY JANE NORMAN who specializes in the practices and languages of art. Here is a brilliant article by Professor Norman: The Power of Culture. Next, the second Keynote Speaker of the symposium, CHRISTINE VAN ASSCHE, who will retire soon from the position of Director of Centre Pompidou in Paris where she has been working for over 30 years. She reviewed the beginnings of new media art from the work she has done with some of the worlds most famous artists: PIPILOTTI RIST, NAM JUNE PAIK, CHRIS MARKER, MONA HATOUM, BRUCE NAUMAN: the acquisitions and the challenges of preserving these works.

Le 6 novembre,  le panel présentait des pratiques variées d'autour du alors que  GEORGINA BORN était la modératrice. Nous avons écouté YAN BREULEUXKATJA KWASTEKMARTINA LEEKER + IRINA KALDRACK, et SALLY JANE NORMAN qui se spécialise dans les pratiques du langage et de l'art. Voici un lien vers un brilliant article par Professeure Norman: The Power of Culture. Ensuite, la seconde Intervenante Principale du colloque,  CHRISTINE VAN ASSCHE, qui a annoncé qu'elle prendrait bientôt sa retraite comme Directrice du Centre Pompidou à Paris où elle oeuvre depuis plus de 30 ans. Elle a passé en revue les débuts de l'art nouveau média en citant les oeuvres et les artistes de renommés avec lesquels elle a travaillé: PIPILOTTI RISTNAM JUNE PAIKCHRIS MARKERMONA HATOUMBRUCE NAUMAN: les acquisitions et les défis pour préserver les oeuvres.

My last visit to the symposium was on November 7th to listen to the last Keynote Speaker, SKAWENNATI, an artist who is born of a Mohawk woman and first generation Italian father. I mention her heritage because I think it contributes to her extraordinary personality. I truly enjoyed the work she showed us on how she created stories using Second Life for example. Her concept was to tell aboriginal people to imagine their place in the future. I looked at her series TimeTraveller and it is excellent.

Ma dernière visite au colloque était le 7 novembre pour écouter la dernière Intervenante Principale  SKAWENNATI, une artiste née d'une mère Mohawk et d'un père d'origine Italienne. Je mentionne son héritage car je crois qu'il contribue à sa personnalité extraordinaire. J'ai beaucoup apprécié le travail qu'elle nous a montré illustrant comment elle s'est servie du site Second Life pour créer une série par exemple. Son concept était de dire aux aborigènes d'imaginer leur place dans l'avenir. J'ai regardé la série TimeTraveller et elle est excellente.

Left / Gauche: Thierry Guibert
 Right / Droite: Marie-Laure Cazin
Photos © Lena Ghio 2015
I ended my exploration of the symposium by meeting two outstanding New Media artists that blew my mind! THIERRY GUIBERT who is currently exploring an interactive visual project where he replaces the playhead of a record player with a micro camera that creates an image from a modified disk in the computer that then transforms this image into sound! And MARIE-LAURE CAZIN who is a multidisciplinary artist who wrote a screenplay and made a movie that will be altered by some audience members that will wear headphone sensors that catch brainwaves and affect certain preprogrammed choice that will alter the plot of the movie. She was inspired by FRANCIS FORD COPPOLA' s words: " I want a film which is different from one day to the other..."

J'ai complété mon exploration du colloque en rencontrant deux artistes exceptionnels oeuvrant avec les Nouveaux Médias et qui m'ont royalement épatée!  THIERRY GUIBERT qui explore présentement un projet visuel interactif où il remplace la tête de lecture d'une table tournante pour disque en vinyle par une micro-caméra qui reproduit dans un ordinateur une image d'un disque remanié et cette image se transforme en son! Et MARIE-LAURE CAZIN qui est une artiste multidisciplinaire qui a écrit un scénario et réaliser un film qui est altéré par des membres de l'auditoire qui portent des écouteurs qui détectent les ondes cérébrales et affectent certains choix pré-programmés qui altèrent le dénouement de l'histoire. Elle a été inspirée par la phrase de FRANCIS FORD COPPOLA: " Je veux un film qui sera différent d'un jour à l'autre..."

-LENA GHIO

Monday, November 16, 2015

The Hunger Games: Mockingjay Part 2 / Hunger Games : La Révolte – Dernière partie

Trailer / Bande-Annonce

This November 20th the long awaited final chapter of The Hunger Games: Mockingjay Part 2 will open. I was very excited about going to this movie but, honestly, it left me baffled.

We left the last movie with Katniss Everdeen (JENNIFER LAWRENCE) finding a very debilitated Peeta Mellark (JOSH HUTCHERSON) while the stage was being set for this final battle.

What happens next is so confusing and inconclusive it felt like the writers, Peter Craig, Danny Strong, and Suzanne Collins just ran out of steam and wanted to be done with it! We see PHILIP SEYMOUR HOFFMAN, who died in February 2014, as Plutarch Heavensbee colluding with JULIANNE MOORE'S President Alma Coin, but it makes no sense!

Katniss is removed from the battle to become some kind of reality TV star for political reasons. For a great part of the movie, we see her thinking and walking (?)

The ending does not make sense either, but you will have to check that out for yourself.

FRANÇAIS

Ce 20 novembre le tant attendu chapitre final de la série Hunger Games: La Révolte ouvrira. J'étais très excitée d'aller voir ce film mais, sincèrement, il m'a laissée perplexe.

À la fin du dernier film, on quitte Katniss Everdeen (JENNIFER LAWRENCE) après qu'elle retrouve Peeta Mellark (JOSH HUTCHERSON) en très mauvais état alors que la scène était montée pour la bataille finale.

Ce qui arrive après est tellement confus et peu concluant que j'avais l'impression que les auteurs, Peter Craig, Danny Strong, et Suzanne Collins étaient en perte de vitesse et voulaient en finir! On voit PHILIP SEYMOUR HOFFMAN, qui est décédé en février 2014, dans le rôle de Plutarch Heavensbee être en connivance avec JULIANNE MOORE dans le rôle de Présidente Alma Coin, mais cela ne fait aucun sens!

Katniss se fait enlever du combat pour devenir une sorte de vedette de série télé-réalité pour des raisons politiques. Pour une grande part du film, nous la voyons penser et marcher (?)

La fin ne fait pas beaucoup de sens non plus, mais vous serez oblobligés d'aller voir cela pour vous-même.

-LENA GHIO


Saturday, November 14, 2015

LOVE THE COOPERS

TRAILER
The moment I saw this trailer, I knew I wanted to see this movie. Now I know many critics will find this movie too much of this and not enough of that! But for me it was what I wanted to feel, something light and familiar.

Every year people all around the world must get together with their relatives, regardless of the holiday their faith favors, and face each other with their disappointments or failures, and find a way to grow in love with each other again, because that is what family is!

First I LOVE the cast, ALL OF THEM! DIANE KEATON, JOHN GOODMAN, ALAN ARKIN, MARISA TOMEI, ED HELMS, OLIVIA WILDE, JAKE LACY and all the rest.

We catch each member of the family on his or her way to the Christmas dinner table being prepared by Charlotte (Keaton) and Sam (Goodman) who are undergoing a secret marital crisis but want to give their family one perfect Christmas before letting them in on the secret.

The weaving of tales gets us to this dinner table with all the trimmings but all is not perfect when an unexpected family tragedy breaks everybody's heart. STEVE MARTIN is the voice of the family dog.

I truly enjoyed this movie!

-LENA GHIO

Friday, November 13, 2015

RIDM it's off! / c'est partie!

Français en bleu

AFTER CIRCUS looks at the life of circus clowns and acrobats once their bodies can no longer support their work. It is a film by VIVEKA MELKI presented this Saturday the 14th  and also on November 18th in the presence of the director or other member of the crew.

En fin de semaine vous pourrez voir AFTER CIRCUS , un documentaire qui demande ce qui arrive aux clowns et acrobates quand leur corps ne veut plus être complice de leur travail. Ce film de VIVEKA MELKI pourra être visionné ce samedi novembre 14 ainsi que ce novembre 18 en présence de la directrice ou un membre de l'équipe.



DEATH IN THE PORT JACKSON HOTEL is another intriguing film by ED VAN DER ELSKEN who engages in a conversation with Australian artist Vali Myers in 1972. You hear the voices of Ed and Vali as they look through a photo album of their time in Paris in the beatnik bohemian years. Many of their impoverished friends died young, some from overdoses, others suicide. A discussion on the impulse to photograph will accompany this film.

IN JACKSON HEIGHTS looks at life in the most multicultural neighborhood in New York city, including a large LGBT population. As you can see from this trailer the movie is colorful and lively. Just a lovely project! The English version will be this Saturday at 2:PM.


IN JACKSON HEIGHTS regarde la vie dans le quartier le plus multiculturel de la ville de New York, un quartier avec, aussi, une large population LGBT. Regardez cette brève bande-annonce et vous verrez combien le quartier est riche en ambiance. Un très beau projet. La version sous-titrée en français sera diffusé le 15 novembre à 14h.



-LENA GHIO


CINÉMANIA dernier Week-End

Alors qu'on s'apprête à déguster le dernier fin de semaine de Cinémania, la violence déchire Paris!

Mes pensées sont avec vous.

Un film qui va de paire avec les sentiments de ce jour tragique est MARYLAND avec Matthias Schoenaerts et Diane Kruger qui sera au cinéma ce samedi.

Vincent souffre du syndrome du choc post-traumatique quand il est engagé comme garde-du-corps pour Jessie, la jeune épouse d'un riche homme d'affaire libanais. Un thriller tendu s'enchaîne alors qu'il soupçonne son entourage duquel il n'obtient aucun secour.




Ou si vous préférez une histoire d'anour boulversante, L'ODEUR DE LA MANDARINE  avec Olivier Gourmet dans le rôle de Charles, un homme qui a perdu sa jambe au front lors de la Première Guerre Mondiale, et Georgia Scallet dans le rôle d'Angèle, une femme qui a perdu son homme au même front, vous en fera vivre de toutes les couleurs.

Pour toute la programmation, suivez ce lien.

-LENA GHIO

Thursday, November 12, 2015

CINÉMANIA focus JULIE GAYET Taulardes

Sophie Marceau
En première Nord-Américaine ce soir, Jeudi le 12 novembre à 20h15 et Vendredi 13 novembre à 16h toujours au Cinéma Impérial Taulardes.
Julie Gayet

JULIE GAYET sera présente pour introduire le film qu'elle a réalisé et qui met en vedette SOPHIE MARCEAU dans le rôle de Matilde ou 383205-B son numéro de matricule comme détenue dans une prison de femmes en France.

Mathilde est amoureuse d'un homme qui est en prison pour une série de vols armés. Elle fera tout pour aider son homme et lui file une arme dont il se servira pour s'évader. Le film débute avec le dénudement du personnage de femme respectable à taularde. Le film se déroule autour des relations difficiles entre prisonnières, entre les gardes de la prison, entre Mathilde et son fils, sa seule personne ressource de l'extérieur. Alors que ces drames évoluent on apprend, au même rythme que le personnage, ce qui est arrivé à l'homme qui lui coûte sa liberté.

-LENA GHIO

Wednesday, November 11, 2015

CCA The Other Architect / L'architecte, autrement 28.10.2015 > 10.04.2015

Left the large scale model of the AMO proposal for Universal Studio headquarters (1999) / Gauche la maquette à grande échelle de la proposition AMO  pour le siège social des Studios Universal (1999)
Photos © Lena Ghio 2015
Français plus bas

As you may know by now, I LOVE the exhibitions offered by the Canadian Center for Architecture  ( CCA )! Every time I go I emerge with a stimulated brain and I feel excited about having new abilities to tackle any life situation. That is how wide ranging architectural thought is. Curator GIOVANNA BORASI and her curatorial and research teams have brought together amazing historical events that address a wide range of issues regarding life on Earth as human beings. Here is a perfect quote from Ms Borasi:

"The groups represented in The Other Architect remind us that architecture has to do more than just resolve a given set of problems - it has to establish what requires attention today." Bottom Line!

The 60s were years of serious boundary breaking thought experiments that affected many architects of the time. The exhibition begins in this time frame. You will see 700 documents disposed in the various galleries in such a way that you can spend time with the archives to revisit the groundbreaking work of such avant-guard thinkers as BUCKMINSTER FULLER and GREG LYNN to name but two. Then the exhibition will bring you up to speed on more contemporary projects.

Among the teams you will explore, AMO, a group founded by REM KOOLHAAS and DAN WOOD ( 1999 ) to operate as a think tank inside and outside institutional boundaries; IAUS ( 1967 - 1983 ) instigated by PETER EISENMAN in New York to bridge the gap between theoretical and pragmatic aspects of architecture.

There is a comprehensive catalogue that accompanies the exhibition and it contains 350 reproductions of original material to assist any project you would wish to tackle inventively. Be sure to check the CCA page to find out about the various lectures and activities being offered.

OMA content ( AMO )
FRANÇAIS

Comme vous devez le savoir à présent, J'ADORE les expositions offertent par le Centre Canadien d'Architecture ( CCA )! À chaque fois que je m'y rend, j'émerge avec un cerveau stimulé et je me sens excitée d'avoir acquis des nouvelles abilités pour affronter n'importe quelle situation que la vie m'envoit. C'est cela l'ampleur de la pensée architecturale. La commissaire GIOVANNA BORASI ainsi que ses équipes de conservateurs et de chercheurs ont rassemblé ensemble des événements historiques étonnants qui se sont occupés d'un vaste éventail de questions qui concernent notre vie sur la Terre en tant qu'êtres humains. Voici une citation parfaite de Madame Borasi:

"Les groupes représentés dans L'architecte, autrement nous rappellent que l'architecture peut faire bien plus que résoudre un ensemble prédéterminé de problèmes: elle doit révéler ce qui aujourd'hui nécessite notre attention." Pour faire ça court!

Les années 60 étaient marquées par des expériences de la pensée qui ont brisé beaucoup de limites qui affectaient les architectes de cette époque. L'exposition débute dans cette période de temps. Vous verrez 700 documents disposés dans les galeries variés de telle façon à vous permettre de prendre votre temps auprès des archives pour revisiter le travail révolutionnaire de penseurs avant-gardistes tels BUCKMINSTER FULLER et GREG LYNN pour en nommer que deux. Ensuite l'exposition rattrape le temps jusqu'aux projets récents. 

Parmi les équipes que vous pourrez explorer il y a  AMO, fondée par REM KOOLHAAS et DAN WOOD ( 1999 ) pour opérer comme un groupe de réflexion à l'intérieur mais indépendant des limites institutionnelles;  IAUS ( 1967 - 1983 ) incitée par PETER EISENMAN à New York pour faire un pont entre les aspects théoriques et pragmatiques de l'architecture.

Un catalogue exhaustif accompagne l'exposition et il contient 350 reproductions de matériel original pour vous assiter dans n'importe quel projet que vous aimeriez aborder de façon inventive. Soyez sure de vérifier la page du  CCA pour repérer toutes les conférences et activités qui vous sont offertent.

Sunday, November 8, 2015

BESNER !

Dominic Besner & Jocelyn Lussier Photo © Lena Ghio 2015

English Below

la singulière nature humaine  - Besner

DOMINIC BESNER présente une de ses nouvelles collection d'oeuvres produites à Montréal suite à son éclatante production en 2011 de l'exposition Mora, un conte urbain élaboré avec une palette vibrante mettant l'accent sur les couleurs primaires, dont j'étais parmi les 1 500 personnes présentes au lancement pour voir DIANE DUFRESNE incarner un des personnages crée par Besner.

En jasant sur la cette collection, l'artiste me raconte qu'après Mora il avait besoin de se ressourcer, de reprendre contact avec sa source intérieure d'inspiration. Dans cette collection, je retrouve ce que j'aime de l'oeuvre de Besner et j'en reconnais la purification intérieure dont il avait besoin. L'oeuvre que j'ai choisie, Les voix des oraisons, illustre ce qui me frappe le plus dans cette production. La plupart des pièces sont de la palette de couleurs dite automne, il y a des éléments végétaux, des espaces Zen, et des motifs grattés ou peints qui évoquent KLIMT.

L'artiste prolofique prépare une autre exposition liée à sa résidence artistique à Casablanca au Maroc qui sera présentée à la Soart Gallery plus tard ce mois-ci.

http://www.galeriemx.com/la-singuliere-nature-humaine-par-besner/

Gauche / Left Dominic Besner s'entretient avec Enrico Padula, Consul Général d'Italie, et son épouse / Dominic Besner conversing with Enrico Padula, Consul General of Italy, and his wife. Droite / Right Les voix des oraisons + détail / detail Photos © Lena Ghio, 2015
The Singularity of Human Nature - Besner

DOMINIC BESNER  is presenting a new collection of paintings produced in Montreal after the dazzling 2011 production Mora, an elaborate urban tale created with a vibrant palette of mostly primary colors, of which I was among the 1 500 attendees at the launch to witness DIANE DUFRESNE in a live performance as one of Besner's characters.

While talking with the artist, he told me that after Mora he needed to regenerate himself, to reconnect with his source of inspiration. In this collection, I  rediscover what I love about the works of  Besner and I recognize the internal purification process that he needed. The painting I chose for this article, Les voix des oraisons, illustrates what impresses me about this collection. Most of the works are done in the  autumn color palettethere are vegetal elements, Zen spaces, and scratched or painted motifs that evoke KLIMT.

The prolific artist will be launching another exhibition related to his artistic residency in Casablanca Morocco at the Soart Gallery later this month.

http://www.galeriemx.com/en/la-singuliere-nature-humaine-par-besner/

-LENA GHIO

Friday, November 6, 2015

CINÉMANIA: C'est parti!


VALLEY OF LOVE

Deux géants du cinéma français, GÉRARD DEPARDIEU et ISABELLE HUPPERT, se retrouvent après des décennies pour terminer, de façon indirecte, le récit de Loulouun film dans lequel ils se quittent après avoir fait un enfant. Les personnages se retrouvent dans Death Valley aux États-Unies suite au suicide de leur fils qu'ils n'ont pas vu depuis très longtemps. Il a écrit une lettre à chacun de ses parents pour qu'ils suivent un itinéraire précis pour le revoir une dernière fois.
Isabelle Huppert et Gérard Depardieu dans Loulou, 1980

Là le film se transforme en "magical realism", un style artistique dans lequel ce qui est surnaturel est si finement tissé avec le réel qu'il semble plausible.

J'ai déjà lu une entrevue avec Gérard Depardieu dans lequel il expliquait la distance émotive qu'il avait eu à l'égard de son fils GUILLAUME DEPARDIEU décédé en 2008 à l'âge de 37 ans. Je n'ai pu m'empêcé de penser que ce film, réalisé par GUILLAUME NICLOUX, est une forme de catharsis pour l'acteur.

J'ai aimé ce film insolite qui nous rappèlle encore l'éphémérité de l'existence, comment la course vers les objectifs professionnels coûtent cher car le temps passe vite et on n'a pas les garantis que les gens qu'on aime, même mal, seront là. Il fait très chaud dans ce film, on marche lentement, on sue, on pleure, on regrette, on se retrouve.

À TROIS ON Y VA

ANAÏS DEMOUSTIER interprète Mélodie, une jeune avocate de 26 ans qui est en manque affectif et amoureuse de son amie Charlotte interprétée par SOPHIE VERBEEK. Or Charlotte forme un couple depuis quelques années avec Micha, interprété par FÉLIX MOATI. J'ai trouvé cette histoire d'amour mêlée de mensonges et de cachoteries, de tendresse et d'humour un peu adorable. Anaïs Demoustier, qui sera présente pour le visionnement, est charmante dans son rôle de jeune femme qui se veut professionnelle et vulnérable à la fois.



MON ROI

EMMANUELLE BERCOT,  Meilleure actrice, Cannes 2015, est Tony, une femme qui revit les dernières années de sa vie auprès de Georgio, VINCENT CASSEL, son ex-mari qui lui a fait vivre beaucoup de drames, alors qu'elle est en thérapie intensive suite à un accident de ski.

La vie de Tony et Gorgio est turbulente dû au fait que Gorgio, même s'il dit aimer Tony, n'est pas prêt à renoncer rien pour leur vie de famille: son ex-maîtresse, ses amis, son addiction aux drogues, et les fréquentes baises d'un soir. Malgré les belles performances des comédiens, j'ai trouvé le film un peu long, 130 minutes. Malgré que Giorgo n'est pas de tout repos, il ne dégage pas de cruauté mais plutôt une inconscience extraordinaire, comme Tony d'ailleur qui le retrouve au lit avec une fille et accepte son explication qu'ils n'ont pas eu de relations sexuelles mais qu'ils se sont simplement drogués ensemble.

Le film c'est le trajet de Tony qui reprend sa vie en main et fini par comprendre cette relation pénible qui lui a cependant donné beaucoup de joies.

-LENA GHIO

Tuesday, November 3, 2015

COLORS OF JAZZ / LA COULEUR DU JAZZ 24 OCT 2015 > 31 JAN 2016


Français plus bas

Montreal Museum of Fine Arts

What I really love about this exhibition, proposed by our museum for this fall, is the revelation that women artists in Montreal were NOT treated as inferiors and worked prolifically side by side with their male counterparts in the "roaring twenties". A group of young artists had their studios in the Beaver Hall Building in the heart of the city at the same time the Group of Seven were creating their extraordinary landscape in Western Canada.

In an elegant yet simple setting, each work of art is easily appreciated. In the samples I photographed on top you can see some of the interests of that time: the portrait, Montreal scenes, landscapes. Art Historian BRIAN FOSS told us one of his great joys about the exhibition was that he could choose those works he found the most beautiful, and the exhibition is beautiful!

There are some fascinating lectures, guided tours, and workshop surrounding the exhibition and a catalogue you may want to acquire for your library.
Left to Right / de Gauche à Droite: Brian Foss,
Jacques Des Rochers, Nathalie Bondil.
Photo © Lena Ghio

FRANÇAIS

Musée des Beaux Arts de Montréal

Ce que j'adore de cette exposition, proposée par notre musée cet automne, est la révélation que les femmes artistes Montréalaises n'étaient PAS traitées en inférieures et travaillaient côte à côte avec leurs contre-parties féminines lors des "fantastiques années 20". Un groupe de jeunes artistes avaient leurs studios dans l'édifice Beaver Hall dans le coeur de la ville en même temps que le Groupe de Sept  créaient leurs extraordinaires paysages dans l'Ouest du Canada.

Dans un décor simple mais élégant, chaque oeuvre peut être apprécié facilement. Dans les exemples que j'ai photographiés plus haut on constate les intérêts de l'époque: le portrait, les scènes de Montréal et  les paysages. L'historien de l'art  BRIAN FOSS nous a dit qu'un de ses plus grand bonheur à monter cette exposition était qu'il pouvait choisir parmi les oeuvres qu'il trouvait les plus belles, et l'exposition est très belle!

Il y a des conférences fascinantes, des visites guidées, des ateliers autour de l'exposition ainsi qu'un catalogue que vous voudriez sans doute ajouter à votre bibliothèque.

-LENA GHIO


Sunday, November 1, 2015

Re - Create the Symposium / le Colloque 4 > 8 NOV 2015


Francais plus bas

Re-Create 2015

Theories, Methods and Practices of Research-Creation in the Histories of Media Art, Science and Technology

If you enjoyed "The Future of Storytelling'' this summer, you will really enjoy this symposium on the latest practices in multimedia art offered by HEXAGRAM a program offered by both UQAM and Concordia Universities.

"Originating in Québec, Research-Creation is part of the growing global movement in university research contexts to embrace creative practice as a legitimate form of knowledge production within new knowledge societies. Research-Creation is a developing research trend linking the interpretive disciplines (humanities and social sciences) with creative ones (art and design) that involves the creation of knowledge in and through creative material and performative practice."

These phrases resume perfectly the research and questioning points of that will be covered during the symposium by many prestigious guests. Among them CHRISTINE VAN ASSCHE from the Pompidou Centre in Paris,  JOAN JONAS the 2015 American artist representing the US at the Venice Biennale of this year.

In this brief article you have all the links to get you the information you need to come to the symposium. Later this month I will write a report on what I experienced there.



FRANÇAIS

Re-Create 2015

Théories, méthodes et pratiques de recherche-création dans l’histoire des arts, des sciences et des technologies médiatiques

Si vous avez aimé "Les Nouveaux Sommets du Récit" cet été, vous allez vraiment apprécier ce colloque sur les pratiques les plus innovatrices en art multimédia offert par  HEXAGRAM un programme offert conjointement par UQAM ainsi que l'Université Concordia.

"La recherche-création trouve son origine dans un contexte québécois. Elle fait partie d’un mouvement mondial de recherche universitaire sans cesse croissant visant à légitimer la pratique créative comprise comme la production de nouvelles connaissances pour les sociétés du savoirLe concept de recherche-création met de l’avant un modèle intégré de théorie et de pratique ainsi que d’expérimentation et de création reliant les disciplines interprétatives (sciences humaines) et créatives (arts et design)."

Ces phrases résument parfaitement tous les points de recherche et de questionnement qui seront discutés pendant ces journées bien remplies. Des invités de marque telles CHRISTINE VAN ASSCHE du Centre Pompidou à Paris et JOAN JONAS l'artiste Américaine qui représentait les États-Unies à la Biennale de Venise cette année.

Dans ce bref article vous avez tous les liens pour obtenir les informations pertinentes pour venir au colloque. Plus tard ce mois-ci, je ferai un reportage sur ce que j'y aurai vécu.

-LENA GHIO