The Force at work / La Force en action

The Force at work / La Force en action
Read the whole story now being read around the world! / Lisez toute l'histoire maintenant lue autour du monde!

Monday, February 1, 2016

2016 @ MAC


•Français en bleu
A scene from World Light - The Life and Death of an Artist,
a four-channel video production made in 2015. • Une scène
de World Light - La Vie et Mort d'un Artiste, vidéo, 2015

Tómas Örn Tómasson / Luhring Augustine, New York,
and I8 Gallery, Reykjavik

This week we received details of this year's programming at the Montreal Museum of Contemporary Arts. The year begins with a multimedia exhibition by RAGNAR KJARTANSSON curated by JOHN ZEPPETELLI Chief curator and Director of the museum. The artist expresses himself with complex performances, musical and theatrical performances, and video installations, although his modes of expression are still expanding. Three major works will fill the museum: A A Lot of Sorrow (2013), a new acquisition of the museum, World Light (2015),  The Visitors (2012): and a major performance at Place des Arts one night only 03.03.2016 of the outstanding The Explosive Sonics of Divinity. The magic of his performances and video installations is that they blur the line between fact and fiction, they are presented on many screens at once and create the illusion that we are walking through one dimension to enter the next, invisible visitors in other realms.
A tiny image from The Explosive Sonics of Divinity 
that will be performed • Une petite image de
Les Sonorités explosives de la divinité
 @ Place des Arts 03.03.2016
• Cette semaine nous avons reçu les détails de la programmation de cette année au Musée d'art contemporain de Montréal. L'année commence avec une exposition multimedia de  RAGNAR KJARTANSSON sous le commissariat de JOHN ZEPPETELLI, commissaire en chef et Directeur général du musée. L'artiste s'exprime avec des performances complexes, musicales et théâtrales, des installations vidéos, alors que ses modalités d'expressions sont toujours en expansions. Trois oeuvres majeures rempliront le musée: A Lot of Sorrow (2013), une récente acquisition du musée, World Light (2015),  The Visitors (2012): ainsi qu'une performance majeure à la Place des Arts pour un soir seulement 03.03.2016 la frappante Les Sonorités explosives de la divinité. La magie de ses performances et installations vidéos est qu'elles brouillent la ligne entre ce qui est fait et ce qui est fiction, elles sont présentées sur plusieurs écrans à la fois et cela crée l'illusions qu'on marche d'une dimension à une autre, visiteurs invisibles d'un autre royaume.

03.03. > 22.05.2016     
RYAN GANDER 
MAKE EVERY SHOW LIKE IT’S YOUR LAST 

Ryan Gander with/avec
Magnus Opus, 2013 
Yeux animatroniques, détecteurs 
Dimension variable 
© Ryan Gander. Avec l’aimable permission de 
l’artiste et de la Ishikawa Collection, Okayama 
Photo : Martin Argyroglo
RYAN GANDER is a conceptual artist with a huge sense of humor. In this exhibition curated by MARC LANCTÔT you will see what this means through works that use many different media from sculpture, cinema, photography writing, graphics, installation and performance.

RYAN GANDER est un artiste conceptuel qui a un énorme sens d'humour. Dans cette exposition organisée par MARC LANCTÔT vous verrez ce que cela veut dire à travers des oeuvres dans différents médiums, notamment la sculpture, le cinéma, la photographie, l’écriture, le graphisme, l’installation et la performance. 

19.05 > 25.09.2016 
EDMUND ALLEYN 
DANS MON ATELIER, JE SUIS PLUSIEURS 

Edmund Alleyn with/avec
L’invitation au voyage, 1989 
Huile sur toile 
Collection Musée des beaux-arts de Montréal
Photo : Fulvio Orsenigo 
MARC LANCTÔT curates this retrospective of EDMUND ALLEYN an artist that has not yet attained the recognition he deserves for his impact on Quebec artistic practices. The exhibition will cover more than 50 years of work, some known and some never before seen. He has followed a long journey and explored all accessible mediums to produce his work.

•MARC LANCTÔT organise cette rétrospective d' EDMUND ALLEYN un artiste qui n'a pas encore atteint la reconnaissance qu'il mérite pour l'impacte qu'a eu sa pratique sur l'art Québécois. L'exposition couvrira plus de 50 ans de travail et présentera des oeuvres connues et inédites. Il a suivi un long parcours et a exploré tous les médiums qui lui étaient accessibles pour produire ses oeuvres.

23.06 > 05.09.2016
LIZ MAGOR 

Liz Magor 
Racoon, 2008 
Gypse polymérisé 
Collection Vancouver Art Gallery
Two curators, LESLEY JOHNSTONE and DAN ADLER, will assume the task of presenting the work of many decades produced by Canadian artist LIZ MAGOR. Her interest is for sculpture and installations that can be monumental or intimate. She works mostly with spinning, textiles, rubber and polymerized gypsum. She says of her work: “ I am always looking for comfort in a world disturbingly subject to change. Sometimes I find it in work, as a recording of my activity. Sometimes I find it in objects, things that sit still for awhile and slowly gather, then release, their history. I wanted to do work that would objectify some history of a life, or at least the life of a body and the process of change that affects that body. ”

•Deux commissaires,  LESLEY JOHNSTONE et DAN ADLER, auront la tâche de présenter le travail de plusieurs décennies de l'artiste canadienne LIZ MAGOR. Son intérêt est pour la sculpture et les installations qui peuvent être monumentales ou intimistes. Elle travail surtout avec des matériaux tels le filage, les textiles, le caoutchouc et le gypse polymérisé. Elle dit de son travail:"Je suis toujours à la recherche du confort dans un monde inquiétant qui est sujet au changement. Quelquefois je le trouve dans mon travail, un enrégistrement de mes activités. Quelquefois je le trouve dans les objets, des choses qui sont tranquilles pour un temps et qui accumulent lentement, puis relâchent, leur histoire. Je voulais faire du travail qui objectiverait un peu de l'histoire d'une vie, ou au moin la vie d'un corps et d'un processus de changement qui affecte ce corps."

23.06. > 05.09.2016
LIZZIE FITCH & RYAN TRECARTIN 
PRIORITY INNFIELD

Lizzie Fitch et Ryan Trecartin 
Priority Innfield (Fence), 2013 
Un des cinq théâtres sculpturaux autonomes 
uniques, présentant CENTER JENNY  
(film, vidéo HD) 
Avec l’aimable permission des artistes et de 
Regen Projects, Los Angeles / Andrea Rosen Gallery, 
New York 
Photo : Fulvio Orsenigo
The third major exhibition curated by MARC LANCTÔT this year where the concept at heart is «post-internet» art. RYAN TRECARTIN and LIZZIE FITCH have been successfully collaborating with each other for more than a decade receiving accolades from the art world. Their work combines scripted videos and performance art that are then presented in complex installations. I find it fascinating that the curator states that the direction they take us on with their art concerns the moment NOW when on the one hand technique and technology, and on the other, humanity have reached "a tipping point whose effects are difficult to gage at this time". This fascinates me because the subjects they film, CENTER JENNY for example,  are only young of people performing, or auto-performing as they say, in costumes, in play acting, and so on. Meanwhile our technology is grasping so much more than human behavior and this fact appears to transcend the artists totally. I will get back to you on this during the summer when I have seen the actual works and talked with the creators.

•La troisième exposition majeure sous le commissariat de MARC LANCTÔT cette année où le concept de l'art «post-internet» est exploré. RYAN TRECARTIN et LIZZIE FITCH collaborent avec succès depui plus d'une décennie recevant des éloges du monde des arts.  Leur travail combine des vidéos scénarisés et du performance art qui sont ensuite présentés dans des installations complexes. Je trouve cela fascinant que le commissaire mentionne que la direction dans laquelle leur art veut nous entraîner concerne  le moment quand d'un côté la technique et la technologie, et de l'autre, l'humanité "auraient franchi un cap, alors que les effets d'un tel changement demeurent encore difficiles à évaluer en profondeur." Cela me fascine car les sujets qu'ils filment, CENTER JENNY  par exemple, ne sont que des jeunes personnes en performance, ou auto-performance comme ils disent, en costumes, jouant des rôles, ainsi de suite. Pendant ce temps-là notre technologie enrégistre tellement plus que les agissements humains un fait qui semblent dépassé totalement les artistes. Je reviendrai sur ce point à l'été quand j'aurai vécu les oeuvres et conversé avec les créateurs.

19.10.2016 > 15.01.2017

Philippe Pirote
We received a brief update for the upcoming Biennale curated by PHILIPPE PIROTE, an art historian born in Belgium. I spoke to him briefly this fall and at the time he was preparing Brainstorming activities with a shortlist of well known curators. The direction for the event will be the question: is hedonism possible today?
We will get more details in May.

•Nous avons reçu une brève mise à jour pour la prochaine Biennale sous le commissariat de PHILIPPE PIROTE, un historien de l'art né en Belgique. Je lui ai parlé brièvement cet automne et à ce moment il se préparait pour entreprendre des sessions de Brainstorming avec une liste de commissaires sélectionnés. La direction que prendra l'événement tournera autour de la question: l'hédonisme est-il possible aujourd'hui?
Nous aurons plus de détails en mai.

MISCELLANEOUS / VARIA

Follow this link to find out more about the many activities like the Museum Ball, Les Nocturnes, Séminarts and more.
•Suivez ce lien pour en savoir plus sur les activités multiples telles le Bal du Musée, Les Nocturnes,
Séminarts et plus.

-LENA GHIO


No comments:

Post a Comment