The Force at work / La Force en action

The Force at work / La Force en action
Read the whole story now being read around the world! / Lisez toute l'histoire maintenant lue autour du monde!

Thursday, February 8, 2018

NOUVELLES • NEWS / 07.02.2018

Un beau moment très émouvant avec artistes, directeurs et mécènes. Photo © Lena Ghio, 2018 
ENGLISH translation app on the leftLes 7 doigts 

Guy Laliberté, parrain des 7 doigts, était ému en racontant
la relation qu'il a eu avec ce collectif et sa fierté
pour leurs achèvements. Il a fait un don de 1 million!
Photo © Lena Ghio, 2018
Mardi le 6 février, la Fondation des 7 doigts de la main a annoncé le lancement de sa nouvelle campagne de financement en présence de leur parrain Guy Laliberté qui a remi 1 million au collectif pour leur concept de développement qui promet de soutenir la création et la relève:

« Ayant reçu le statut d’organisme de bienfaisance en 2017, la Fondation Les 7 doigts de la main poursuit trois objectifs de campagne bien définis :
• Appuyer la création, la production et la diffusion d’œuvres originales ;
• Doter son nouveau centre de création et de production d’équipements à la fine pointe des technologies ;
• Redonner à la communauté en proposant des cours, stages, ateliers, colloques et autres activités d’apprentissage. » 


@ SAT 
Deux nouvelles oeuvres mises au point avec les plus récentes technologies du son. Pour réussir une oeuvre immersive, il est primordial de maîtriser l'impact du son. Lors du IX SMPOSIUM de 2016 l'accent était mis sur cette facette donc il est pertinent de voir des oeuvres qui appliquent ces pratiques. Hidden Dimension de l'artiste espagnole Teresa Carrasco nous transporte vers un monde qu'on invente en réaction aux stimulis sensoriels du son. Un instant on peut se sentir dans un parc l'été entouré de gens qui jasent et l'instant suivant nous sommes accostés par des robots.

NAscent de Vergil Sharkya (AT) & Push 1 stop (CA) est plus envahisseur alors que  le visuel s'impose et captive le regard au rythme des sons.
Jusqu'au 23 février 2018 

MONTRÉAL EN LUMIÈRE 22.02 < 04.03.2018
Photo © Lena Ghio, 2018
La meilleure façon de survivre l'hiver est de la transformer en fête! La programmation est aussi délicieuse que le menu qu'on vous prépare et même Le Canadien s'en mêle avec une soirée thématique au Chalet Bell le 2 mars!

La programmation se divise en plusieurs volets. Illuminart, lumière art et technologie, reviens avec des installations magnifiques dont Pockets - Tilt (France) qui rend hommage aux anciennes lampes de poche; Propolis, (École des médias de l'UQAM) une installation interactive et ludique inspirée du fonctionnement collectif des abeilles; et beaucoup plus.

Il y aura des performances sportives et musicales avec un espace dédié aux jeux olympiques, la Zone Olympique CBC/Radio-Canada; des activités de tous genres pour toute la famille incluant un atelier de cuisine pour petits et grands. Spectacles humour, musique, soirée DJ! OUF!

Cette année, Montréal en Lumière s'associe de plus près aux arts technologiques et en collaboration avec le Quartier des Spectacles présente:

COLLOQUE I.A.rt : L'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET LES DONNÉES AU SERVICE DE LA CRÉATION DANS L'ESPACE PUBLIC.

COLLOQUE I.A.RT  Jeudi le 22 février au Pavillon Sherbrooke de l'UQAM.
Les questions primaires du colloque sont: Comment l'intelligence artificielle peut-elle contribuer à enrichir la pratique artistique dans l’espace public? À quelles préoccupations éthiques font face les créateurs et les concepteurs dans l’utilisation des données? Où en est la pratique dans ce domaine? Je ferai un reportage détaillé du colloque.  En attendant si vous êtes un artiste en art technologique et que vous aimez les défis, une compétition d'envergure pourra vous intéresser. Les soumissions doivent arriver d'ici le 12 février à 10h. Pour les détails, suivez ce lien.

CONSEIL DES ARTS DE MONTRÉAL
Fish Loon Spirit, Frank Polson
Depuis plus de dix ans le Conseil des Arts de Montréal se mobilise pour favoriser l'évolution culturelle de la ville en intégrant les artistes de la diversité culturelle. Au début, donc en 2008, les artistes autochtones étaient insérés dans cette catégorisation. Cependant l'observation des faits a révélé que ces artistes sont encore plus marginalisés que les nouveaux arrivés. Lors de la rencontre du 30 janvier 2018 au CAM où nous étions conviés pour prendre connaissance de l'étude approfondie réalisée par Jean-Philippe Uzel, un professeur-chercheur du Département d'histoire de l'art à l'UQAM.

J'ai eu quelques chocs culturels même si je vis à Montréal depuis toujours: 1) la ville de Montréal ne possède qu'une seule oeuvre en art public réalisée par des artistes autochtones ( le Totem Kwakiutl au Parc Jean-Drapeau créé en 1967 par Tony et Henry Hunt) : 2) les pensionnats inventés pour contrôler l'éducation des enfants autochtones ont été démantelés en 1996 !!!!!! Je m'étais toujours imaginé qu'ils avaient été éliminé dans les années 60! 3) Une étude du York University a révélé que Montréal est la ville canadienne où il y a le moins de représentation artistique par les créateurs autochtones!!!! Nous sommes classifiés de « sceptiques indifférents » ! J'ai toujours cru la réputation mondiale que possède notre ville d'être ouverte à la création de tous genres, d'être humaniste et accueillante. Je ne réalisais pas combien nous sommes sectaires!

Les résultats détaillés de cette étude sont attachés plus bas.

Le Conseil des Arts de Montréal se penche sur les pratiques professionnelles en arts visuels issues de l'autochtonie et de la diversité à Montréal:

https://www.artsmontreal.org/media/conseil/publications/CAM_Etude-Autochtonie_Diversite-Courte.pdf
https://www.artsmontreal.org/media/conseil/publications/CAM_Etude-Autochtonie_Diversite-Moyenne.pdf
https://www.artsmontreal.org/media/conseil/publications/CAM_Etude-Autochtonie_Diversite-Longue.pdf
https://www.artsmontreal.org/media/conseil/publications/CAM_Study-Indigeneity-Diversity.pdf

Suivez le site https://artsmontreal.org/fr pour prendre connaissance du nouveau prix qui sera discerné aux artistes issus de la diversité et de l'autochtonie.




Si vous ne l'avez pas fait déjà, passez au Centre Canadien d'Architecture pour découvrir l'exposition qui montre comment la Grande-Bretagne dans le début des années 70 a voulu insérer l'éducation avec le média en expansion, la télévision. C'est fascinant comment des cours de niveaux universitaires ont été offerts gratuitement au grand public incluant un volet de bricolage qui approvisionnait les participants avec des boîtes d'objets éducatifs à faire à la maison. Vous aurez accès à certaines coupures des émissions et comme toujours au CCA une documentation détaillée et pertinente.

L'exposition se poursuit jusqu'au 01.04.2018

-LENA GHIO

No comments:

Post a Comment